Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

yeux

  • Thierry Le PENNEC et la DANSE

    ombres,danse,courbes,

     

    la fille la mienne je veux dire

        l'enfant de ma chair la part

    féminine de moi-même incarnée danse

    sur le parquet "papa regarde" les tours

        complets sur un pied ses nattes

    volent d'un bout à l'autre de la pièce elle habite

    mes yeux, exclusivement.

     

    Thierry Le PENNEC, Un pays très près du ciel, Le dé bleu, 2005

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • BRONZES

    bronze,statue,main,

     

    aux bronzes des parcs

    des fesses

    mais pas d'yeux

     

    règle de l'art

     

    ni de sexe

     

    bienséance

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • PORTES de la NUIT

    portes de la nuit,destin,yeux,jean vilar,

    Portes de la nuit

     

    Quand une nuit

    s'ouvrent devant chacun les portes

    du Destin

    on en voit les yeux durs et ronds

    galets trop polis

    pour paraître des pierres

     

    capables cependant de crever les poumons

    emplis d'un air tout neuf

    comme ceux de nouveaux-nés

    ou de grands enfants

    nouvellement nés

    à un bonheur promis

     

    mais qui se fracassera à la porte

    en une nuit

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Eugénio de ANDRADE : MORDRE

    pierre,eau,ciel,

     

    Je m'étonne que ces yeux soient encore là,

    que les pierres mouillées

    se soient à ce point attardées à refléter

    un ciel exténué

    au lieu d'apprendre avec la pluie

    à mordre la terre.

     

    Eugénio de ANDRADE, Le poids de l'ombre, La différence, 1986.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Anna JOUY : sous les PIERRES

    pierres,ciel,

    ...

    tu sais que j'ouvre les yeux sous les pierres

    puisqu'il y a du ciel à boire

    ...

     

    Anna JOUY, Ecrit(s) du Nord n° 23 - 24.

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Jean-François FRANCHET et l'ENFANT


    .

    .

    .

    De tes yeux à tes jeux rien ne pèse

    ton monde est sûr

    est-ce le mien

    et tes yeux à mes yeux enjoignent le grand large

    .

    .

    .


    Jean-François FRANCHET, Proximité de l'oiseau, Donner à Voir, 2009.


     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent