Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bernard noËl

  • Le NOM selon Bernard NOËL

    bateau,numéro,effacé,

     

     

    à chaque nom

    il manque d'être

    le nom

    chacun fut un début

    qui rêva de fonder

    le commencement

     

    chacun dans ce rêve

    s'est couvert d'un visage

    floraison du bref

    que sa propre brièveté

    efface

     

    Bernard NOËL, in Extraits du corps, Poésie/ Gallimard, 2006.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Bernard NOËL DEVANT le CONGÉLATEUR

     

    écrire,

     

    ...

    flocons folle fumée

    abondance de doute

    il faut écrire au

    milieu du désastre

     

    devant le congélateur des phrases

    ...

     

    Bernard NOËL, in Extraits du corps, Poésie/ Gallimard, 2006.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Bernard NOËL EST

    égout,camping,merde,

     

     

    JE SUIS BIEN QUE JE PENSE

    et que je me regarde penser

    m'obligeant à me chier moi-même dans la merde de ma pensée

    au lieu de rayonner

    immobile

    tel le soleil

     

    Bernard NOËL, Contre-mort, 1954, in Extraits du corps, Poésie/ Gallimard, 2006.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • De Bernard NOEL: sur les morts



    Les morts ont toute la mort
    nous une vie

    (La Rumeur de l'Air, Ed. Fata Morgana)

     
     
    Sommeil profond
    pendant les va-et-vient du chien
    L'hiver s'approche


    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent