Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur du vent

  • VISAGE

     

    odyssées sur la carte

    du visage

     

    paysage emporté

    sous le ventre du mouton

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • GOUDRON

     

    alvéoles

    rivages

     

    menaces du goudron

     

    sur le visage le présent

    sans filtre

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • PRÉSENT

     

    le présent capte tout l'enfant

     

    l'estomac travaille

    bien mieux qu'un coffre-fort

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • ENFANT

     

    l'enfant parle malgré tout

    il existe

     

    de nouveaux zéros s'inventent

    dans le sommeil

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • VENT

    trapéziste,acrobate,

     

    le trapéziste s'invente un vent

     

    le phare précipite la nuit

     

    le noyé va

    et vient

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Aaron SHABTAÏ et l'HIVER

     

    arbres,hiver

     

    arbres quelques uns

                            élagués

     

    l'hiver aux genoux

     

    Aaron SHABTAÏ, Le poème domestique, Éditions de l'éclat, Trad. Michel Eckhard-Elial, 1987

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Arthur RIMBAUD se FAIT des CHEVEUX

    poney,

     

    ...

    Quand on est engagé dans les affaires de ces satanés pays, on n'en sort plus. Je me porte bien, mais il me blanchit un cheveu par minute, et depuis le temps que ça dure, je crains d'avoir une tête comme une houppe poudrée.
    C'est désolant, cette trahison du cuir chevelu, mais qu'y faire ?

    ...

     

    Arthur RIMBAUD, lettre du 21 avril 1890 à sa mère

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • MARCHER

     

    marcher

     

    et sentir à tous les vents

     

    par quatre chemins

    obtenir une rose

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent