Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur du vent

  • La VIEILLESSE selon Claude ESTEBAN

    vieillesse,arbre,

     

    C'est si facile

    de mourir,

    je veux qu'on vieillisse comme un arbre.

     

    Claude ESTEBAN, Morceaux de ciel, presque rien, Gallimard, 2001

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • ברך : le GENOU-BÉNÉDICTION

    ange,bénédiction,

     

    La bénédiction se pose moins légèrement que la colombe et, par sa trajectoire longue et verticale, oblige à l'affaissement

    au front renversé, à l'échine courbée, au genou plié jusqu'à terre, pour signe de son origine céleste

    signe de la main vers la tête versant l'eau des dieux et des pères avant de se refermer en couvercle

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • VISAGE

    visage,

     

    solitude

    totale

     

    à visage découvert

    rencontre

    infinie

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • CULTIVER

    plante,pot,cultiver,

     

    plaisir

    du salon

     

    jouissance

    du jardin

     

    les deux

    à cultiver

     

     

    Cette note est la 2 000ème de ce blog...

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • La FLÛTE

    roseaux,

     

    D'un roseau pris au sol et d'un couteau tiré de la poche, pour bec et ongles s'arracher à la solitude, les bergers ont conçu l'art de faire passer le temps long des saisons dont ils sont moins gardiens que pâture. Redescendus de l'aigu du souffle vers la pierreuse vallée, ils délaissent la flûte, étouffent dans la parole ombreuse et davantage bêlante du troupeau des hommes.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Ludovic JANVIER CHANTE

    ombre,chanter,

     

    ...

    et que ça jazze ou rocke ou valse au ras de l'enragé

    qui cherche la saignée d'azur par où sortir

    lorsque je veux chanter ça n'est jamais tout à fait ça

    ma voix d'infirme court après la voix loin devant moi

    je suis le fredonneur têtu d'un air jamais fini

    un peu faux toujours (le vrai me reste dans la gorge)

    je suis le clown d'un récital inoubliable

    dont voici les paroles veuves et le bégaiement

     

    Ludovic JANVIER, Doucement avec l'ange, L'arbalète Gallimard, 2001.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • CLEVELAND

    gris,courbes,

     

    coulisses et pistons

    cuivres rutilants

    Cleveland sonne

     

    l'orchestre usine

    de tous ses boulons

     

    Boulez à la baguette

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Les MORTS selon ZÉNON

    écriture,auteurs,

     

    Hécaton et Apollonius de Tyr, dans le premier livre "Sur Zénon", racontent qu'il demanda à l'oracle à quoi il était préférable qu'il occupât sa vie, et que le dieu lui répondit : "en devenant de la couleurs des morts" ; il comprit et lut les auteurs anciens.

     

    Diogène Laërce, in Les stoïciens, Tel - Gallimard, 1962.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent