Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur du vent

  • Fernando PESSOA et l'INUTILE

    route,

     

    Pourquoi l'art est-il beau ? Parce qu'il est inutile. Pourquoi la vie est-elle si laide ? Parce qu'elle est un tissu de buts, de desseins et d'intentions. Tous ses chemins sont tracés pour aller d'un point à un autre. Je donnerais beaucoup pour un chemin conduisant d'un lieu d'où personne ne vient, vers un lieu où personne ne va. Que j'aimerais consacrer ma vie à la construction d'une route commençant en plein milieu d'un champ, et allant se perdre au beau milieu d'un autre ; une route qui, prolongée, aurait son utilité, mais qui resterait à jamais, sublime, une moitié de route.

     

    Fernando PESSOA, Le livre de l'intranquillité, Trad. Fr.Laye, Bourgois, 1999

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Albert COHEN et les GOÛTS

    couple,séduction,

     

    Alors, la babouine émerveillée s'approche en remuant le derrière, elles tiennent toutes, même les vertueuses, à beaucoup le montrer, d'où jupes étroites, et elle demande timidement au babouin, les yeux chastement baissés Aimez-vous Bach ? Naturellement, il déteste Bach, ce robot sans cɶur et géomètre mécanique à développements, mais pour se faire bien voir et montrer qu'il a une belle âme et qu'il est d'un milieu babouin distingué, le malheureux est bien obligé de dire qu'il adore cet embêteur et sa musique pour scieurs de long. Vous êtes choquée ? Moi aussi. Alors, les yeux toujours baissés, la babouine dit d'une voix douce et pénétrée Bach nous rapproche de Dieu, n'est-ce pas ? Comme je suis heureuse que nous ayons les mêms goûts. Ça commence toujours par les goûts communs. Oui, Bach, Mozart, Dieu, elles commencent toujours par ça. Ça fait conversation honnête, alibi moral. Et quinze jours plus tard, trapèze volant dans le lit.

     

    Albert COHEN, Belle du Seigneur, Gallimard, 1968

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Le MARIAGE selon Albert COHEN

    nu,jambes,femme,

     

    Puis il pensa à Ariane. Eh oui, il était le mari d'une belle femme, il avait le droit de la toucher partout, la poitrine, le bas du dos, comme il voulait, quand il voulait. Une belle femme rien que pour lui. Vraiment, ça avait du bon, le mariage. Oui, ce soir, sans faute.

     

    Albert COHEN, Belle du Seigneur, Gallimard, 1968

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • La SAINT-SYLVESTRE

    solstice,

     

    Du solstice d'hiver c'est le versant païen, qui descend vers un cri de coq, le même qu'hier, mais à crête d'apparat pour convaincre d'une ère nouvelle quand se lèvera une aube bileuse. Sous l'universelle sommation de l'horloge, pour des vœux mousseux et des embrassades klaxonnantes, on a suspendu à la fois gui et Saint Guy.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • FOIE

    menu,plats,restaurant,

     

    gavé

    du foie de l'oie

    gavée

     

    goutte d'eau

     

    feu aux poudres

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • TRAGÉDIE

    marbre,sépulture,

     

    France Info 21/2/19 10:00

    Tragédie interminable
    d'Esther

    Longtemps après le cinquième
    la recrudescence des actes anti-juifs
    murs tatoués
    tombes en étoiles
    cherche encore son acmé

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Breaking words, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • דֶּבֶר : la PAROLE-PESTE  

    bois,oeil,visage,

     

    Arme pour le rat, de même la langue pour la vipère, la peste dessine ses ombres noires sur les visages, rougeâtres sur les poitrines 

    Arme aussi la parole, à hauteur d’égoût, de cave, incisive, plus souvent venimeuse que de bon argent,

    qui déforme les visages et propage son feu en rongeant le silence, grignotant jusqu’au langage lui-même

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • CARACTÈRE

    empattement,encre,police,

     

    empattements

     

    vous avez demandé la police

    avec guêtres

    et épaulettes

     

    autorité

    dans le caractère

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent