Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur du vent

  • Aaron SHABTAÏ et la PEAU

    arrosoir,

     

    la peau est

    le visage

     

    de la pomme de terre

     

    enveloppe et geôle

     

    Aaron SHABTAÏ, Le poème domestique, Éditions de l'éclat, Trad. Michel Eckhard-Elial, 1987

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • SAGESSE d'Aaron SHABTAÏ

    corde,poulie,

     

    j'ai trouvé la sagesse

              dans un fil

     

    un fil

    plus fort que la corde

     

    par la finesse

     

    Aaron SHABTAÏ, Le poème domestique, Éditions de l'éclat, Trad. Michel Eckhard-Elial, 1987

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Jacques IZOARD : OISEAU POSSIBLE

    oiseau,

     

    Il y a en tout objet

    le grain serré de l'heure

    attente ou espoir de grâce

    En chaque objet vit l'âme

    d'un oiseau possible

     

    Jacques IZOARD, Œuvres complètes, I Poésies 1951-78, Éditions de la Différence, 2006.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Les TITRES

     

    thermomètre,température,

     

    La radio enchaîne les titres

    c'est l'aube, le moment des promesses

     

    une chance de médaille française

    toute ronde comme un soleil

    pour illuminer la journée

     

    Températures en hausse sur tout l'hexagone

     

    Pas de cravate ce matin

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • TIRÉS du CANIVEAU

    chien,caniveau,

     

    Chiens tirés du caniveau, élevés à droit de cité, où Baudelaire promenait ses regards

    bien plus que sur les chats, qui gaspillent leur éternité sur les velours d'un photographe

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • La BOUCHE selon Aaron SHABTAÏ

    mollusque,

     

    "pure" est le qualificatif

    de la bouche

     

    la bouche crée

    le mot, la parole

     

    ("la vraie sécretion de

    l'homme mollusque" - Francis Ponge)

     

    Aaron SHABTAÏ, Le poème domestique, Éditions de l'éclat, Trad. Michel Eckhard-Elial, 1987

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • De la CORNE

    mer,océan,rocher,

     

    De la corne élimée de l'Afrique à celle d'abondance

    rêves et périls dont il faut s'extraire des brumes

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • עבר : le PASSÉ-HÉBREU

     

    langue

     

    passés les océans, traversés les déserts, comme prise dans le sel d'une mer morte, la langue s'est asséchée

    puis passés deux millénaires à tourner maintes fois dans des cavités d'oubli, elle est revenue vivante

    détachée des énigmatiques prophéties, mais à présent claquant sur l'actuel - comme un fouet, une détonation de certitude

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent