Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur du vent

  • Sylvia PLATH FORMULE

    écriture,bouleau,journal,

     

    À partir d'aujourd'hui, sans faute, une page de journal par jour pour s'échauffer. Toutes mes joies, amour, célébrité, travail vital et a priori enfant, tout dépend de ce besoin central dans ma nature de formuler. Marteler ces grandes lames d'expériences qui se sont accumulées, tassées en moi jusqu'à me gaver, ces cinq dernières années.

    Sylvia PLATH

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Le DÉSIR selon Paul-Louis ROSSI

    chats,désir,

     

    chaque fois le dire

    se dérobe

     

    les mots deviennent

    un écran presque lisse

     

    et la chair

    devient une image

     

    je sais cela que le désir

    nullement lisse

     

    dans les mots

    n'est pas visible

     

    Paul-Louis ROSSI, Faïences, Flammarion

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Le DÉSIR selon Emmanuel FLORY

    clé,serrure,grafitti,

     

    Perdue

    à t'être quotidienne

    dissoute dans l'eau de vaisselle

              les questions sans écho

    ai tiré les rideaux     fermé les volets

    pour rendre la maison

         aux palabres des oiseaux

     

    Ne prendrai corps

    qu'à l'appel de mon nom

    prononcé sur le ton exact du désir

     

    Emmanuel FLORY, Sur le ton exact du désir, Rougerie, 2008

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Éric FERRARI dans la BIBLIOTHÈQUE

    mai,ongles,céramique,

     

    L'homme de trait, l'animal de somme. J'ai vu la preuve de son passage, ces minuscules rognures d'ongles trouvées dans la bibliothèque.

     

    Éric FERRARI, Les corvéables les répondants, Cheyne, 2010

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Jean FRÉMON en SURSIS

    neige,brouillard,inconscience,

     

    Je continue à vivre en sursis, comme entre parenthèses, produisant journellement ma ration d'alexandrins. Mon inconscience est autant de la tactique que du tempérament. Je n'ose pas voir ce qui me manque ni prévoir l'avenir. Cette insouciance n'est donc pas de la frivolité, mais de l'étourdissement ; c'est la peur d'une résolution à prendre ou d'une faute à constater.

     

    Jean FRÉMON, L'exhibitionnisme et sa pudeur, Fata Morgana, 1980

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Claude MINIÈRE : POÉSIE ?

    écrit,sable,

     

    Alerte, elle m'alerte à chaque pas

    alternativement, chaque bruit, chaque feuille,

    elle m'altère et me désaltère

    - à chaque instant qui nous déserte

    elle me tient dans le feu, l'air et l'eau.

     

    Tantôt elle est libre, et tantôt recherchée,

    par monts et par vaux elle conte des histoires

    de toutes natures, métisses, berbères, libertines

    et même contre-nature.

     

    Claude MINIÈRE, La chambre bouleversée, Cadex, 1991

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • DIEU selon Claude MINIÈRE

    rose,jaune,

     

    Dieu donne en permanence

         un dieu donne en permanence ce qui va mourir

     

    Claude MINIÈRE, Hymne, Tarabuste, 2002

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Robert DESNOS dans le PRÉSENT

    nuages,ciel,présent,

     

    ...

    Pas à pas

    Le passé

    Gagne sur l'avenir

    Et le présent

    Sale petit bout de sucre qui ne fond pas et fait sans cesse un nuage

    à la surface du café

    Le présent

    Délicieux présent

    Constamment absent

     

    Robert DESNOS, Poèmes de minuit - Inédits 1936-1940, Seghers, 2023

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent