Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur du vent - Page 2

  • CARACOLE

    caracoler,dressage,cheval,

    A subi le dressage

    de la longe et du fouet

    qui caracole à présent

     

    son col blanc reçoit la caresse

    des grands espaces

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • PORTES de la NUIT

    portes de la nuit,destin,yeux,jean vilar,

    Portes de la nuit

     

    Quand une nuit

    s'ouvrent devant chacun les portes

    du Destin

    on en voit les yeux durs et ronds

    galets trop polis

    pour paraître des pierres

     

    capables cependant de crever les poumons

    emplis d'un air tout neuf

    comme ceux de nouveaux-nés

    ou de grands enfants

    nouvellement nés

    à un bonheur promis

     

    mais qui se fracassera à la porte

    en une nuit

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • PRINTEMPS

    printemps,oiseaux,feuillage,

    Ouverture du printemps

     

    bonheur et insouciance

    prêtés aux oiseaux

     

    gagnants d'une loterie

    dont la roue nous trompe

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Les PATRIOTES selon Sadegh HEDAYAT

    paon,

    Tandis qu'il roulait ces pensées dans son esprit, le bruit de la nouvelle se répandit. Collègues de bureau et amis se relayaient pour venir le féliciter et attirer sur lui la bénédiction divine. Seyyed Nasrollah prenait un air satisfait, fermait les yeux et secouait la tête avec fatalisme, disant : "que faire ? On est au service de la patrie !"

     

    Sadegh HEDAYAT (Trad. Ch. Balaÿ), Le patriote, in L'homme qui tua son désir, Phébus, 1998.

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • PRESTIGE

    éléphant,

    Atteindre l'âge

    du prestige

    de ne plus être compris

     

    l'ivoire fait des défenses

    sur les cheveux des sages

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Nicolas LABIS : PAS l'ENVIE

    vitrail,église,mur,

    Épitaphe

     

    Je n’ai pas eu l’envie d’abattre des soleils vivants

    Ou d’arracher des étincelles aux planètes mortes

    Mais j’ai tenté d’incendier la brume sombre

    Le raisin de la rêverie des hommes de mon temps.

     

    Nicolas LABIS (adaptation Charles Dobzynski), Action Poétique n° 24, juin 1964.

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Miroslav HOLUB à la PORTE

    buis,porte,dehors,

    La porte

     

    Va et ouvre la porte.

    Dehors il y a peut-être

    un arbre ou une forêt,

    ou un jardin,

    ou une ville magique.

     

    Va et ouvre la porte.

    Il y a peut-être un chien qui gratte,

    il y a peut-être un visage,

    ou un œil,

    ou l’image d’une image.

     

    Va et ouvre la porte

    S’il y a de la brume,

    elle se dissipera.

     

    Va et ouvre la porte

    Et s’il n’y avait que le tic-tac des tenèbres,

    et s’il n’y avait qu’un souffle creux

    Même s’il n’y avait rien.

     

    Va et ouvre la porte

    Il y aura au moins un courant d’air.

     

    Miroslav HOLUB (traduit du tchèque par François Kerel), Action Poétique n° 24, juin 1964.

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • 10 VERS pour Steve REICH

    steve reich,

    Couplets

    droit sortis de leurs alvéoles

    en armées crochues d'uniformes couleurs

    les foules s'hypnotisent de ce Reich

    pacifique

    qui sape les ruines

    pour relever des palais

    fait remonter les sables

    aux vitraux

    aux miroirs brisés

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent