Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur du vent - Page 2

  • ÊTRE

    rouille,attache,

     

    verbe être

     

    entrave

    plus qu'auxiliaire

     

    prison du moi

     

    langue sous clé

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • CRI

    napalm,cri,objectif,peinture,écaille,rouille,

     

    terre brûlée

    les vêtements déchirés

     

    sous le napalm

    le cri

     

    à courir

     

    vers l'objectif

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • INTELLIGENCE

    vache,sculpture,métal,,

     

    intelligence

    collective

    du troupeau

     

    pas un pas

    de côté

     

    éternité

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Les PHOTOGRAPHIES selon Emmanuel HOCQUARD

    pieds,jambes,

     

    Tu dis sur les photographies

    les choses sont toujours propres

    Emmanuel HOCQUARD, Théorie des Tables, POL, 1992

     

    ▶︎ Vent du jour : Presse ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • אב : le PÈRE-ALPHABET

    téléphone,sms,

     

    Maternelle dit-on, mais ce serait plutôt du père que l'on tient la langue qui fait le lait pour nourrir nos pensées,

    l'alphabet au commencement, à la genèse, en tête dit-on aussi parfois, de tous les livres possibles

    de tous les visages pleins de promesses, de tous les mondes à délier dans la génération capricieuse des lettres

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • ARBRES

    arbres,vitre,train,

     

    Ce lilas s'effeuille. 
    Il tombe de lui-même
    et cache son ancienne ombre. 
    Je dois mourir de choses de ce genre. 
    Alejandra Pizarnik, Extraction de la pierre de folie, 1968

    Ce seringa exhale. 
    Il s'enivre de lui-même
    et rêve son ancienne naissance
    Je dois grandir de choses de ce genre. 

    Ce marronnier s'étoffe. 
    Il prospère de lui-même
    et habille son ancien squelette
    Je dois m'épaissir de choses de ce genre. 

    Ce cyprès se morfond. 
    Il s'endeuille de lui-même
    et oublie son ancien prestige
    Je dois m'élancer de choses de ce genre. 

    Ce cèdre se bâtit. 
    Il s'abrite de lui-même
    et héberge son ancienne sécheresse 
    Je dois m'abreuver de choses de ce genre.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Stéréotypes, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Les YEUX selon Alejandra PIZARNIK

    oeil,pomme,trognon,

     

    Seulement signe

     

    O allume

    tes yeux

    de la couleur de naître

     

    Alejandra PIZARNIK, Œuvre poétique, Actes Sud, trad. Silvia Baron Supervielle, 2005

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Emmanuel HOCQUARD et les MOTS

    froid,vert,céramique,

     

    ...

    Nous avons tout ce temps pour nous.

    Tout le temps de peser nos phrases, car la venue du froid

    n'est pas en elle-même un événement.

    Les anciens mots conviennent aux situations nouvelles

    et les vieux commentaires nous serviront bien encore cet hiver.

    User des mêmes mots sera notre manière

    de nous taire sans avoir l'air de laisser mourir

    la conversation.

    ...

     

    Emmanuel HOCQUARD, Les élégies, POL, 1990

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent