Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur du vent - Page 2

  • LEÇON

    leçon,bûcher,

     

    leçon

    hors des ténèbres

     

    soleil au centre

     

    le souffle de Dieu

    sur le bûcher

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • FILS

    feuilles,

     

    homme

    fils toujours

     

    chaînon bien présent

     

    évolution

    en théorie

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • SOUS-FIFRE

    feuilles,

     

    sous-fifre

    célèbre

    plus que fifre

     

    revanche sur le chêne

     

    chef renversé

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Le CORPS selon André SCHMITZ

    corps,

     

    Le corps

     

    Elle allait

    à sa droite un ange gardien

    à sa gauche un garde du corps

    Prenez l'âme

    dit l'ange à l'homme

    moi cette nuit

    je garde le corps

     

    André SCHMITZ, in Ici on parle flamand et français, Le castor astral, 2005.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Julio CORTÁZAR et le LIERRE

    vert,

     

    Le lierre

     

    Mer d'oreilles attentives, que te dit-elle la pierre ?

    Tu glisses sur les tombes, tu collectionnes des noms,

    tu frissonnes quand le vent de l'été te réveille

     

    pour explorer tes mains et leur ravir les voix

    que tu rassembles minutieux, masquant le temps,

    veilleur des dialogues et des adieux fièvreux.

     

    Ton rêve solitaire veille sur les tombes

    ô origine des langues, ô lierre frémissant

    où peu à peu la nuit des morts se réunit -

     

    En vain les jeux de la tempête te réclament ;

    les fontaines de lumières et les statues du jour,

    depuis longtemps t'attendent pour s'offrir dénudées

     

    tandis que toi, reclus, tu habites les stèles.

     

    Julio CORTÁZAR, Crépuscule d'automne, José Corti, 2010, trad. S.Baron-Supervielle

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • COCKTAIL

    orange,miroir,

     

    vibraphone

    aux sonorités de cocktail

     

    robes lamées

     

    le ciel

    tranché de melon

    d'ananas

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • ÉCRAN

    écran,

     

    écran devant les yeux

     

    la boussole

    plutôt que les étoiles

     

    mouton

    bien plus qu'aigle

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Julio CORTÁZAR QUESTIONNE

    noir,blanc,

     

    Je ne questionne pas sur les gloires ni les neiges,

    je veux savoir où se retrouvent les hirondelles mortes,

    où vont les boîtes d'allumettes usées.

    Aussi grand que soit le monde

    il y a les ongles à couper, les effiloches,

    les enveloppes fatiguées, les cils qui tombent.

    Où vont les brumes, le dépôt du café,

    les almanachs d'un autre temps ?

    ...

     

    Julio CORTÁZAR, Crépuscule d'automne, José Corti, 2010, trad. S.Baron-Supervielle

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent