Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Poésie

  • Le POÈME selon Robert DESNOS

    Robert DESNOS,poème,

     

    ...

    Poème, je ne vous demande pas l'aumône,

    Je vous la fais.

    Poème, je ne vous demande pas l'heure qu'il est,

    Je vous la donne.

    Poème, je ne vous demande pas si vous allez bien,

    Cela se devine.

    Poème, poème, je vous demande un peu...

    Je vous demande un peu d'or pour être heureux avec celle que j'aime.

     

    Robert DESNOS, Les sans cou, 1934

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Robert DESNOS à la PORTE

    fenêtre,murs,porte,

     

    Frappe à la porte

    On n'ouvre pas

     

    Frappe à la porte

    On ne répond pas

     

    Fends la porte

    Et ne t'en va pas

     

    Porte défoncée

    Maison livrée

    Tu es chez toi

     

    L'amour la vie la santé

    Sont à ce prix

     

    Robert DESNOS, Poèmes de minuit - Inédits 1936-1940, Seghers, 2023

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • SOUS le PLAFOND de Robert DESNOS

    ville,plafond,ciel,

     

    Angle blanc

    Le plafond n'intercepte pas le ciel

    Il le remplace

    Seulement le plafond c'est plus sûr que le ciel qui n'est rien

    Et je ne souhaite le ciel à aucun homme

    Tandis que je souhaite à chacun de mes amis

    Je souhaite à tous les hommes

    Un plafond au-dessus de leur lit

     

    Robert DESNOS, Poèmes de minuit - Inédits 1936-1940, Seghers, 2023

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Les GUERRES selon Lyonel TROUILLOT

    guerres,ports,

     

    La vérité.

    Les guerres.

    Les grandes.

    Celles qui sont venues par les ports.

    Celles qui ont traversé les frontières pour imposer d'autres frontières.

    Celles, ouvertes et déclarées, avec leurs pompes et décors.

    celles qui tuaient sans dire leur nom,

    les forts se contentant de piétiner les faibles,

    sans hymne ni cocardes.

     

    Lyonel TROUILLOT, Le doux parfum des temps à venir, Actes Sud, 2013

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Le VERS selon Jean-Paul MICHEL

    fleur,pétales,

     

    Poèmes de vigueur ! Éclats de lumineuse

    fraîcheur ! Combien garderez-vous les pétales colorés de

    votre verbe ? Comme le lys fragile un instant

    de gloire ? Ou comme

    la marguerite des champs résistante et modeste

    de longues semaines de présence rassérénante ?

    Cela, nul de la sait. Un vers pur ne doit

    se perdre à peser ses chances mais

    surgir imposer le jamais ouï, la

    si ancienne beauté que déjà

    perdue non pas quémander l'attention mais

    incliner les regards vers soi avec

    l'autorité légère qui signe la force garder

    captives les âmes portées vers des beautés qui

    rafraîchissent, contentent, trompent

    l'angoisse, disposent

    ceux qui les regardent - ô gloire des bouquets ! -

    à l'égalité de cœur qu'il faut pour

    aller à la vie légère sans faute.


    Jean-Paul MICHEL, Défends-toi, beauté violente !, Flammarion, 2001

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Thierry METZ GARDE la CHAMBRE

    château,fenêtre,chambre,

     

    Si peu qu'il soit dit
    autour et dedans
    le livre n'attend pas
    mais délivre la chambre
    murée dans la chaux
    mûrie en elle
    pensée qui fait entrer l'abeille
    dès qu'on y regarde.

     

    Thierry METZ, De l'un à l'autre, Jacques Brémond, 1996

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • La FIN selon Lyonel TROUILLOT

    route,fin,océan,

     

    Femme je suis.

    Et ta mère.

     

    Je ne tiens pas rigueur à l'aube qui s'annonce pour moi comme une fin de route.

    Car qui passe la main au lever du soleil laisse à ceux qui survivent

    un jour pour eux tout seuls.

     

    Au point du jour je te quitterai.

    Je fus et ne serai plus.

    Tu seras. Vous serez.

    Lyonel TROUILLOT, Le doux parfum des temps à venir, Actes Sud, 2013

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Thierry METZ TROUVE le FIL

    donjon,château,cercle,

     

    Distance
    Méditation   ou absence
    le fil n'est pas rompu 
    qui encercle un silence 
       une pierre
    ne faisant qu'un où il y a tout. 

     

    Thierry METZ, De l'un à l'autre, Jacques Brémond, 1996

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent