Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Poésie

  • Jacques DARRAS, PIED LÉGER

    trace,neige,

     

    ... Le jour

    Des mots est approximatif

    Toujours la terre qu'ils foulent, qu'ils

     

    Piétinent dans le sens des redites.

    Poète c'est pied léger courir

    Sur place plusieurs fois dans la trace

    Des laies qu'empruntent les animaux

    Qui vont inconsciemment aux mares.

    L'infinité est une plusieurs

    Fois. Parente de la transparence,

    Parle la transe les yeux ouverts.

     

    Jacques DARRAS, Autobiographie de l'espèce humaine, 1/nuit 3 cailloux, 1991

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Le RÊVE selon Ben ARES & Antoine WAUTERS

    rêve,
    Alexandre MIJATOVIC, St Pierre sur Erve, 2019

     

    Le rêve, pierre où coucher, pierre des seize herbes hautes et des sifflets sans bruit. Un galet où dormir, être et oublier d'être. Reposer sous la palme. Une chose fort simple ne pesant rien : l'air sifflant dans ma bouche où dort un oiseau rouge.

     

    Ben ARES & Antoine WAUTERS, Ali si on veut, Cheyne, 2010

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Le SQUELETTE de Jacques DARRAS

    bouleau,écorce,

     

    ...

    Encore vivant mais qui s'exhume

    Avant le dernier jugement

    Tant il a peur que ne l'enrhume

    Le Nord glacial de tous ces os

    Entrés dans la terre avec lui.

    Il s'enrouerait inutilement

    Eternuerait dramatiquement

    S'il ne se préparait à cru,

     

    S'il ne se dévêtait à nu

    Pour quand les suaires s'ouvriront

    Et commencera la course folle,

    Dans le craquement des fémurs

    Dans le grincement des rotules,

    La course que gagneront les élus

    Dont les squelettes mieux entraînés

    Sauront sauter à cloche-pied

    ...

     

    Jacques DARRAS, Autobiographie de l'espèce humaine, 1/nuit 3 cailloux, 1991

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • La LAINE selon Aaron SHABTAÏ

    laine,

     

    maintenant

    la saison de la laine

     

    palpable

    la nuit comme une masse

     

    Aaron SHABTAÏ, Le poème domestique, Éditions de l'éclat, Trad. Michel Eckhard-Elial, 1987

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Frédéric FORTE en STÉRÉO

    p,typographie,page,

     

    Stéréo = l'espace et phono = le son. C'est au final ce qu'incarne, ou devrait toujours chercher à incarner, le poème sur la page.

     

    Frédéric FORTE, Re-, Nous, 2012

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Jean Hans ARP VOLE

    vol,ciel,
    Alexandre MIJATOVIC, St Pierre sur Erve, 2019

     

    ...

    Où me conduit mon vol ?

    Vers l'Atalie l'Etalie l'Otalie l'Utalie

    ou bien vers l'italie ?

    Dois-je m'y faire envoyer à l'avance

    une caisse de points pour les i ?

    Peut-être deviendrai-je un Bolivar

    et ce serait une bonne chose

    que je prélève soigneusement les sentiers qui mènent à la liberté

    et les enroule sur des pelotes

    pour le cas où je serais amené

    à dépérir dans une tour ténébreuse.

    ...

     

    Jean Hans ARP, La grande fête sans fin, Arfuyen, 2014

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • André BRETON et le JOURNAL

    Pauzié,poésie,journal,
    Alain Pauzié, Musée d'art naïf et d'arts singuliers, Laval, 2019

     

    ...

    L'acte d'amour et l'acte de poésie

    Sont incompatibles

    Avec la lecture du journal à haute voix

    ...

     

    André BRETON, Constellations, Gallimard, 1968

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Le SILENCE selon Jean Hans ARP

    mains,coffre-fort,

     

    il dépose du silence

    dans des coffre forts

    car bientôt

    le silence

    sera hors de prix

     

    Jean Hans ARP, La grande fête sans fin, Arfuyen, 2014

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent