Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bleu

  • ASSIS

    assis,froid,bleu,
    Alexandre MIJATOVIC, St Pierre sur Erve, 2019

     

    Assis

    comme en surplomb

    à contempler quelle musique

     

    immobile

    quand le froid soufflerait la conscience

     

    de même le bleu

    à l'apogée de la Méditerranée

    si peu de mots savaient le rendre

     

    la gorge fait un goulet

    où court un large vent

    étrangement

     

    quelqu'un viendra me dire

    tu crois trop en les mots

    tu marches les pieds tordus

    quand écouteras-tu vraiment ?

     

    je saurai qui est là

    qu'un maître passe

    et que ça fleurit

    et que ça flétrit

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • BAIE

     

    ce bleu

    de la baie de Naples

    ne passera jamais

     

    et mes épaules

    est-ce que tu les aimes ?

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • PAUL MORAND DANS LE GAZ

     

     

    ...

    C'est parce que leurs racines paissent le gaz

    que l'ombre des marronniers est bleue.

     

    Paul MORAND, Feuilles de température, 1920.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 4 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • 1992 : BLEU INTENSE

    92.fw.png

    ▶︎ Vent du jour : Le tour du siècle en 100 poèmes ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • 1924 : en BLEU

    24.fw.png

    ▶︎ Vent du jour : Le tour du siècle en 100 poèmes ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Louis ARAGON a du SOUCI

     

     

    ...

    Tous les escaliers ont des rampes

    Tous les toits sont bleus par ici

    Et les veines qui font aux tempes

    L'étrange escalier des soucis

     

    Les soucis sont couleur des songes

    Les songes couleur du destin

    Ce que j'aime est ce qui me ronge

    L'ombre est éprise du matin

    ...


    Louis ARAGON, Le nouveau crève-cœur, Gallimard, 1948.

     

    DSC06687.JPG

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Jacques IZOARD ATTEINT le BLEU

     

     

    Dans la tête, mille petites têtes
    ont des regards partout,
    font l’obscurité, la clarté.
    Nous pénétrons dans chacune d’elles.
    Se morcèlent nos cerveaux.
    Nous atteignons le bleu.
     
     
    Dans le caillou, le poing gelé.
    Mais un cœur bat quand même
    qui ne fait que répéter
    soubresauts et coups sourds.
    D’autres poings dans le poing
    sont des pierres à la volée.


    Jacques IZOARD, Thorax, Phi éd. 2008.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • NUIT en FILIGRANE

     

     

    Nuit 1

    Dans la profonde des temps
    vol de la pleine lune

    Passer la chemise de débauche
    étoilée de plaisirs

     


    Nuit 2

    Des temps d'hôtel
    à la tombante noire
    il fait bleu

     

     

    DSC05897.JPG


    ▶︎ Vent du jour : Filigranes ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent