Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jour

  • Ludovic JANVIER la NUIT

    tissu,noir,blanc,

     

    Est-ce le jour que tu dors debout

    à raconter des histoires qui rôdent

    en compagnie de l'impossible à dire

    alors que la nuit sans pouvoir oublier

    paralysé par le trop tard

    tu sues d'angoisse en égrenant les heurs

    qui fabriquent le temps perdu

     

    en attendant que la clarté se fasse

    en attendant d'être avec les mots

    au pays du jour qui se lève

    en attendant la note juste

    en attendant

     

    Ludovic JANVIER, Une poignée de monde, Gallimard, 2006

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • SIFFLET

    branches,jour,

     

    mes poumons

    gonflés

    par le sifflet du merle

     

    le ciel s’entrouvre

    des branches du jour

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • BERBÈRE

    horizontalité,

     

    tente berbère

    ouverte

    sur l'est

     

    pics de couleurs

     

    puis l'horizontalité

    du jour

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • LE JOURNAL (2/4)

    télé,information,

     

    2, chaque jour

     

    À chaque jour suffisait son temps pour les peines du monde, agrémenté de tabac brun ou d'une anisette puis replié sur le guéridon ou froissé dans la poche d'un imper. C'était avant l'eau courante et le gaz de ville, avant que se propage à tous les étages le débit quotidien de l'information répétée d'un angelus à l'autre mais cependant toujours de la même couleur.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Ordre des choses, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • שמש : le SOLEIL-SERVITEUR

    soleil,jour,

     

    Le soleil allume nos jours et leurs travaux, éclaire nos idées, en gorgeant de sucre leurs meilleurs fruits

    dans la promesse de son retour on s'endort et chaque matin sa fidélité réchauffe de son lait

    rayonne de bons soins, prunelle pour nos yeux, sève pour nos bras, jusqu'à la pulpe de nos doigts

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • LEVANT

     

    rouge sang au levant

     

    le jour a percé

    les illusions rêvées

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Un JOUR COMME les AUTRES avec Hubert NYSSEN

     

    pont japonais,

     

    Inutile d'imaginer chaque jour

    l'éternité.

    Un jour c'est bref mais c'est énorme

    au regard de la mort.

    Et pourtant goutte à goutte trompeur

    chaque jour invite à désirer

    le suivant qui se dérobe.

    ...

     

    Hubert NYSSEN, Préhistoire des Estuaires, André de Rache, 1967.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • CE QUI MANQUE à Eugénio de ANDRADE

    parvis,soleil,

     

     

    Le jour net comme un parvis désert,

    l'horloge arrêtée,

    les marches par où le soleil

    monte au regard -

    ce qui manque : quelque part le chant d'un oiseau.

     

    Eugénio de ANDRADE, Le poids de l'ombre, La différence, 1986.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent