Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'est de l'Hébreu

  • טעם : le GOÛT-SENS

     

     

    poisson,bleu,céramique,

    Plus que la vue, de naissance récente, ou plus que l'odorat, de basse extraction, c'est le goût qui a tout pouvoir

    de donner son nom à toute la fratrie des sens, comme à la création du monde, d'un doigt pointé

    comme à l'orée d'un choral, d'un diapason vibrant de son autorité subtile pour épeler la justesse

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • תיבה : l'ARCHE-MOT

    crue,1876,

     

    Menacés d'extinction, les mots doivent se nourrir des vents des ailleurs, se frotter au sel des horizons

    avec pour arche l'humanité qui les berce de la voix, qui les couche avec toutes les précautions sur le papier


    Peut-être, en départs de feux, se perpétueront-ils pour sortir le monde d'un engloutissement opaque et stérile

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • בית : la MAISON-STROPHE

    maison,nuages,village,

     

     

     

    Entre chaque maison, le silence d'une rue qui prend le soleil, d'un jardin qui respire, le vol d'un passereau

    Dans la verticalité, chacune s'est construite, son grenier en germe dans la forme de sa glaise

    et toute une ville ainsi s'écrit de strophe en strophe où les hommes s'écrivent, lamentation ou épopée

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • רע : le MAL-CAMARADE

    mal,camarade,coeur,

     

     

    L'étreinte de cette intimité si chaude et serrée agit comme un feu, le cœur fond ou alors se craquelle

    à la façon d'une lame devenue inoffensive, passé l'échange des sangs aux bras des camarades

    à la façon d'une roche qu'ébranlent les chocs d'un climat pris dans l'irrépressible mal d'une rupture

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • שרב : La CANICULE-DISPUTE

    bleu,bleuet,

     

     

    Échappés d'entre des crocs acérés, les mots ont suivi une mauvaise étoile, abandonnée des anges

    et la dispute lézarde les murs, à déchirer leurs nimbes, en des sonorités zébrées d'angles tranchants

    dont la touffeur restera dans des bouches sèches, notre soif d'été obstruée par ce silence de canicule

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • צפן : le NORD-CACHÉ

    noir,reflet,lumière,


    La part de l'ombre serait celle du parent pauvre, du poète à sa table affamé, de l'artiste hâve et transi
    quand le génie reste caché dans la lampe, tous muscles crispés par la nuit, la main obsédée de pain et d'engelures
    À la lumière muette du Nord, la palette enfin racontera le monde dans tous les frissons de sa nudité

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • שפה : le LANGAGE-RIVAGE

    jaune,bois,bleu,

     


    Imaginées le long temps d'un silence bleu, les côtes maintenant se dessinent où bientôt s'inscriront nos pas
    Ce rivage abordé, toutes ses épices viennent en bouche, toute sa soie bruisse aux oreilles et pare les esprits de nouvelles teintes
    C'est la puissance du langage, qui dit la chose et aussi son ombre, l'extrait de son argile pour en trouver le sel

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • טבע : La NATURE-NOYÉE

    ours,pompon,céramique,

     

    Ni déluge ni verre d'eau, en menace sur l'équilibre du monde ou sur les tergiversations du faible

    la noyade nous happe, d'un pôle à l'autre, des troubles de l'Amazone aux leurres de l'Océan Pacifique

    l'air nous fait défaut, et la terre échappe sous nos pieds, de n'être plus regardée la nature souffre, et se cabre

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent