Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mot

  • FRONTIÈRE

    e,lettre,,frontière,

     

    le mot

    à la frontière des choses

     

    valise à forcer

    intimité à fouiller

     

    beaucoup à déclarer

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • La BOUCHE selon Aaron SHABTAÏ

    mollusque,

     

    "pure" est le qualificatif

    de la bouche

     

    la bouche crée

    le mot, la parole

     

    ("la vraie sécretion de

    l'homme mollusque" - Francis Ponge)

     

    Aaron SHABTAÏ, Le poème domestique, Éditions de l'éclat, Trad. Michel Eckhard-Elial, 1987

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • LE MOT ET LA CHOSE

     

     

    sable,désert,

     

    Pourquoi étudier l'hébreu ?

    pour apprendre à se passer d'être, accepter que se mêlent les racines du mot et de la chose, de la lettre et du miracle

    vérifier si Moïse portait des cornes, si Ève était faite de chair et de côte

    et ne plus jamais soupirer d'impuissance : c'est de l'hébreu...

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Henry BAUCHAU : les NOMS

    LES NOMS

     

    À la fenêtre des images

    Dieu nommait les objet d'un mot si naturel

    que les couleurs en s'animant

    demeuraient à l'état naissant

    tout en ombre et tout en lumière

     

    Henry BAUCHAU, L'escalier bleu, Gallimard, 1964.

    église,lumière,hortensia,

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • ALICE au PAYS des MERDOUILLES

    Quand j’emploie un mot, dit Humpty Dumpty d’un ton méprisant, il signifie exactement ce qui me plaît de lui faire signifier. Rien de moins, rien de plus.
    – La question, répondit Alice, est de savoir s’il vous est possible de faire signifier à un mot des choses différentes.
    – La question, répliqua Humpty Dumpty, c’est de savoir qui va être le maître. Et c’est tout.

    Lewis CAROLL, Au travers du miroir.

     

    Ainsi débute la chronique de Brice COUTURIER de ce matin, la suite est à lire ou entendre ici

    Couturier.jpg

    ▶︎ Vent du jour : Langue française, Littérature ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Le MOT selon Valère NOVARINA

    Se rappeler sans cesse que chaque mot, sitôt qu'il se retrouve simplement par habitude, se solidifie, s'épaissit, devient sournoisement et très vite une idole de pierre : à défaire.

     

    Valère NOVARINA, Revue Europe n° 1000, 2012.

     

    idole,

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 3 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • QUAND J'ÉCRIS


    Quand j'écris


    Remonter la colonne des mots

    Groupes d'antennes et de queues courtes

    Sous les mots rien

    Que ce papier extra song

    Posé sur la table

    Parquet

    Ciment


    Plus bas ce n'est qu'une cave sournoise

    Sous laquelle tuyaux canalisations criblent

    Tout un sous-sol qui lentement écrase

    Des bouches dissoutes dans le noir du temps


    Alain LANCE, Temps criblé, Obsidiane & Le temps qu'il fait, 2000.


     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • MOTUS


    "Le langage marche au pas avec les bourreaux".

    Indirectement, le poète Tomas TRANSTRÖMER nous rappelle que "mot" et "muet" découlent de la même racine indo-européenne "mu", qui signifie "lier".
    En effet, le mot sert à lier les idées.
    De son côté, le muet a langue liée.

    Il poursuit:
    "Voilà pourquoi nous devons chercher un autre langage".

    Mais un langage sans mot: voilà la difficulté. Bien qu’en brassant les mots, la poésie y parvient parfois, quand elle suggère une idée par l’association d’images.

    ▶︎ Vent du jour : Langue française ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent