Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mots

  • DURER selon Antoine ÉMAZ

    pcorveille,papiers,

     

    Durer. Il faut une patience d'ange pour mâcher un mot, absorber complètement une couleur. Le plus souvent, on a lu, on a vu. Trop peu patients, occupés, devenus incapables de lourdeur, de lenteur vive, d'épaisseur.

    Mots alignés sombres sur la page, colonnes de bêtes chenillant et laissant derrière elles quelle bave qui brille ?

     

    Antoine ÉMAZ, Sable, Tarabuste, 1996

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Jean FOLLAIN et les PAROLES

    feuille,nervures,

     

    Paroles

     

    On parlait d'amours prétendues

    à l'ancienne table

    où travaillaient les vers

    sur le fourneau le fer chauffait

    la lentille cuisait sombre

    par la porte ouverte

    la beauté du feuillage amer

    et des oiseaux à gorge rouge

    devant les mots humains

    que gouvernait une syntaxe éprouvée

    resplendissait.

     

    Jean FOLLAIN, Territoires, Gallimard,1953

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Jacques DARRAS, PIED LÉGER

    trace,neige,

     

    ... Le jour

    Des mots est approximatif

    Toujours la terre qu'ils foulent, qu'ils

     

    Piétinent dans le sens des redites.

    Poète c'est pied léger courir

    Sur place plusieurs fois dans la trace

    Des laies qu'empruntent les animaux

    Qui vont inconsciemment aux mares.

    L'infinité est une plusieurs

    Fois. Parente de la transparence,

    Parle la transe les yeux ouverts.

     

    Jacques DARRAS, Autobiographie de l'espèce humaine, 1/nuit 3 cailloux, 1991

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Y

     

    Y,marbre,joint,

    mots à "y"

    sans prise au lierre

    à l'érosion

     

    plus lisibles

    que temples grecs

    et pythies

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • GELÉS

    plage,galets,

     

    mots gelés

    inouïs

    du tohu-bohu

     

    pierre fendre

     

    et la nuit

    et l'espace

     

    pour que la lumière soit

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • BOUCHE

    la,mots,

     

    gourmandise

    à rebours

     

    des mots

    quittant la bouche

     

    riches

    de leurs épices

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Roberto JUARROZ et les MOTS

    terre cuite,carrés

     

    ...

    Il a marqué certains mots.

    Il a cru certains mots.

    Il a créé certains mots.

    Nous ne les oublierons pas.

    Ne pas oublier est la manière

    de continuer à marquer à jamais

    les mots et le monde.

     

    (à Federico García Lorca)

     

    Roberto JUARROZ, Dixième poésie verticale, Trad. F.M.Durazzo, Corti, 2012

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Marie ÉTIENNE en MENDIANTE

    mots,écrit,

     

    On n'écrit plus de poésie, un bric-à-brac de vieux droguiste.

    Quel crédit accorder aux mots qui se succèdent, comment les croire encore possibles ?

    Luttant contre le rythme pair, on ne tient plus sa main portée contre son coeur : le genre noble a la nausée.

    On balade ses mots, on les décroche, on les espace, on les efface.

    On les dispose comme on peint, comme on dessine ou comme on brode, au point de croix.

    On fait de petits tas, sans ponctuation, "mendiant presque d'écrire".

    ...

     

    Marie ÉTIENNE, Roi des cent cavaliers, Flammarion, 2002.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent