Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bernard NOËL et les MOTS

lettres,mots,doigts,

 

les mots se passeraient bien des choses comme

les doigts des morts n'ont pas besoin d'être utiles

le tonnerre au loin remue un tas de caisses

vides les quatre ifs de la fontaine indiquent

la direction de l'immobile la terre

tourne sans faire crier l'air juste un rond

remous bleu dans l'épaisseur d'on ne sait quoi

 

Bernard NOËL, Le reste du voyage, POL, 1997

 

 

▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent

Commentaires

  • Chercher le "on ne sait quoi" peut occuper "le reste du voyage"...

  • On ne sait jusqu'à quand.

Écrire un commentaire

Optionnel