Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CALIBAN selon Paul De ROUX

nymphea,rose,

 

Caliban

 

Les mots m'échappent,

qu'ils s'envolent !

Créature lourde, entravée,

que je ne les retienne pas

eux qui me viennent, légers,

d'un espace sans mesure

interdit à mes pas.

 

Paul de ROUX, La halte obscure, Gallimard, 2014

 

 

▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel