Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

âme

  • TOMBER

    forêt,mousses,

     

    Quand le corps tombe
    dans ces forêts sans nord ni sommeil
    où l'on perd pied
    et se prolonge une nuit de douleurs mutiques
    c'est déjà corps et âme

    L'air se happe par suffocation
    mais la noyade se refuse
    qui délivrerait de cet errement

    Au contraire il faut brasser ces sombres fourrés
    aux mousses agrippées aux pierres
    abstraire son corps et son âme
    de cette antichambre 
    où le peu qui se discerne
    n'évoque que rouille et marbre 
    où se perdent et le corps et l'âme

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • ÀME

    arbre,tronc,noeuds,

     

    La couleur est la touche, l'œil est le marteau. L'âme est le piano aux cordes nombreuses.
    Vassily Kandinsky

    Le subconscient est le lingot d'or, la conscience est le saphir ciselé. 
    L'esprit est le coffre-fort aux combinaisons infinies. 

    L'estomac est l'horaire, les muscles sont la locomotive. 
    Le corps est le train aux wagons enchaînés. 

    Le cœur est le balancier, l'oxygène est la trotteuse. 
    Le sang est l'horloge au cercle parfait. 

    L'inspiration est la montée de sève, l'expiration est la branche chargée de fruits.
    Le souffle est l'année aux quatre saisons.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Stéréotypes, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Jean-Pierre VERNANT

    dictionnaire,lettres,

     

    Transmettre sur le papier la voix vivante, c'est, en la figeant dans ce qu'elle comporte de singulier et d'occasionnel, la tuer. "La nature, disait Merab, ne produit pas des hommes. C'est toujours d'une seconde naissance que nous naissons vraiment... Dante disait, dans une belle formule, que la progéniture comme telle n'a pas d'âme. Qu'est-ce donc qui donne l'âme ? - La parole !"

     

    Jean-Pierre VERNANT, Socrate Géorgien, Œuvres II, Seuil, 2007.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Erri DE LUCA et le VACARME

    arbres,hiver,

     

    D'une page de "Bereshit rabba"

     

    Le vacarme de trois choses

    va de par le monde au-dessus des océans et des neiges

    terres de sécheresse et rizières :

    et nulle membrane de l'ouïe

    ne le capture, le vacarme de trois choses.

    Le vacarme du soleil qui va de par le ciel,

    le vacarme de la pluie

    quand le vent la détache des nuages

    et le vacarme de l'âme

    d'un corps qui la crache.

     

    Erri DE LUCA, Œuvre sur l'eau, trad. Danièle Valin, Poésie Seghers, 2002

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • NAUFRAGE

    noyade,baignade,interdit,

     

    naufrage

    du corps et de l'âme

     

    hématomes

    marée noire

     

    jeunesse immergée

    mémoire trouble

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • LARMES

    pluie,lac,

     

    parfois

    un homme pleure

    larmes au pied

     

    livre son âme

    maison pour les pillards

     

    et c'est Dieu qui passera

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Le CORPS selon André SCHMITZ

    corps,

     

    Le corps

     

    Elle allait

    à sa droite un ange gardien

    à sa gauche un garde du corps

    Prenez l'âme

    dit l'ange à l'homme

    moi cette nuit

    je garde le corps

     

    André SCHMITZ, in Ici on parle flamand et français, Le castor astral, 2005.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Valère NOVARINA et le E MUET

    poissons,muet,

     

    Le e muet est notre aleph, le souffle atone en qui repose tout le mystère de notre langue, son mouvement, son élasticité. Le e muet, c'est le ressort invisible du français : un point d'énergie qui se comprime ou s'étend - selon l'émotion - et donne à notre langue sa force propulsive. S'il y a une âme au fond de la langue française, c'est le e muet.

     

    Valère NOVARINA, Devant la parole, POL, 1999

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent