Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

robert desnos

  • DESNOS, la GIRAFE et le VENT

    Allez, on reprend le cours normal de ce blog, en se laissant porter par les vents...

     

    La Girafe 

     

    La girafe et la girouette,

    Vent du sud et vent de l’est,

    Tendent leur cou vers l’alouette,

    Vent du nord et vent de l’ouest. 

     

    Toutes deux vivent près du ciel,

    Vent du sud et vent de l’est,

    À la hauteur des hirondelles,

    Vent du nord et vent de l’ouest. 

     

    Et l’hirondelle pirouette,

    Vent du sud et vent de l’est,

    En été sur les girouettes,

    Vent du nord et vent de l’ouest. 

     

    L’hirondelle fait des paraphes, 

    Vent du sud et vent de l’est,

    Tout l’hiver autour des girafes,

    Vent du nord et vent de l’ouest. 

     

    Robert DESNOS, Chantefables, 1944. 

    zoo,marta orzem,
    Dessin de Marta ORZEL, Télérama n° 3352. 

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 4 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Robert DESNOS, C'EST le GOÛT

    Le goût est l'un ses cinq sens. Mais à vrai dire ceux qui prétendent en avoir sont fort peu sensuels. Le goût c'est le poncif. Il faut, pour créer, commencer par n'avoir pas de goût.
    [...]
    il y a un bon et un mauvais goût. Mais c'est là une classification pour gens du monde. Pour moi il ne saurait y avoir que le "déjà goûté" et le "pas encore goûté".


    Robert DESNOS
    , Écrits sur les peintres, Champs arts, 1984.

     

    robert desnos,goût,sens,créer,

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Robert DESNOS pour le PLEIN des SENS

    L'univers, nous ne l'avons exploré qu'à l'aide des sens corrompus par les préjugés. Notre vision du monde réduite aux quatre éléments est celle même des plus lointains anthropopithèques [...] Le jour où nos sens s'éveillèrent, nous décrétâmes que le chaos était dispersé, mais d'autres chaos nous entourent. Ceux-là, nous n'avons pas les moyens de les séparer en eau, air, terre, feu. Il nous manque une infinité de sens. La conquête d'un seul révolutionnerait le monde plus que l'invention d'une religion ou l'avènement brutal d'une nouvelle période géologique.

    Robert DESNOS, Écrits sur les peintres, Champs arts, 1984.

     

    sens,préjugés,éléments,robert desnos,

    Par Man RAY.

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent