Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pieds

  • FIÈVRE

    rideau,radiateur,

     

    sans prise

     

    sans un moteur

    qui gronde

     

    les pieds renversés

    par la fièvre

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • PIEDS

    parquet,carrelage,

     

    gymnastique des pieds

    en guêtres

    et sous melon

     

    comme poire

    sous cloche

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • PAPIER GLACÉ

    Les magazines offrent un monde

    de pieds nus sur papier glacé

    de baies ouvertes sur un monde

    d'après plastique et pétrole

     

    Mais tournant la page voici

    convoitée par tout le monde

    la belle voiture allemande

    de prestige et d’oubli

    la plus belle du monde

     

    Refermons le magazine

    et partons les pieds nus

    avec ou sans papiers

    courir le vaste monde

     

    magazines,pieds nus,voiture,



    Comme qui dirait le bonheur

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Étienne FAURE : COMME à la GUERRE

    Crépin et Crépinien sont les saint patrons des cordonniers. Ils donnèrent d'ailleurs leurs noms respectifs à une de leurs fameuses inventions : les semelles de crêpe.

     

    Trop vite avaient poussé leurs pieds pendant la guerre,

    leurs os de jeunesse en gare embarqués

    dans les lignes de fuite au sol occupé,

    et voilà la pointure en plein conflit

    dépassée, atteignant l’échelle

    d’orteils adultes – 39-40 –

    recroquevillés comme en chien de fusil

    dans le froid des chaussures,

    cinq ans emprisonnés par les mêmes godasses,

    des cors, des durillons, des oignons rouges,

    et le cuir lentement fait puis défait

    - retour à pied -

    plus tard à l’air libre, à danser sur l’asphalte,

    gonflés, comme enflés d’avoir arpenté

    une histoire déjà longue. 

     

    épopée

     

    Étienne FAURE, Horizon du sol, Champ Vallon, 2011.

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Joël BASTARD à GUÉ

     

    DSC05763.JPG
    Ce matin, je l'ai traversée à gué. Mes pieds blancs dans l'eau comme ceux d'un enfant. Au-dessus, le reflet de mon âge filait avec la rivière.

    Joël BASTARD, En cette phrase toujours recommencée, N4728 n°18.

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • PIED à PIED

     

     

    Les gens vont tout bêtement

    Avec leurs pieds

    Qu'ils avancent l'un après l'autre

    Heureusement que les poètes

    N'ont pas que des pieds pour aller

     

    Pierre ALBERT-BIROT (Poèmes Quotidiens)

     

    Cela peut aussi s'entendre des pieds que les poètes, parfois, comptent sur leurs doigts...

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent