Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

peau

  • PEAU

    peau,tambour,

     

    hématomes noirs

    couvrant la peau

    des tambours

     

    puis

     

    afflux de sang

    irriguant le silence

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • APOGÉE

     

    moins touchée

    touchante désormais

     

    apogée de la peau

     

    caresse en ellipse

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Aaron SHABTAÏ et la PEAU

    arrosoir,

     

    la peau est

    le visage

     

    de la pomme de terre

     

    enveloppe et geôle

     

    Aaron SHABTAÏ, Le poème domestique, Éditions de l'éclat, Trad. Michel Eckhard-Elial, 1987

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Yehuda AMICHAÏ VOUDRAIT DORMIR

    enfants,farandole,

     

    Je suis un raciste de la paix :

    les yeux bleus tuent,

    les yeux noirs massacrent,

    les cheveux frisés égorgent,

    les cheveux lisses bombardent,

    les peaux mates dépècent ma peau,

    et les peaux blanches versent mon sang.

     

    Seuls ceux qui n'ont pas de couleur

    seuls les transparents sont bons

    qui me laissent dormir la nuit en paix

    et apercevoir le ciel

    à travers eux.

     

    Yehuda AMICHAÏ, Poèmes de Jerusalem, trad. Michel Eckard-Elial, Editions de l'éclat, 1991.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • MORALE

    Une idée de la morale

     

    La musique est interdite

    hallucination de l'esprit

    affolement des ventres

    Suspecte la poésie

    contournant à dos d'âne la voie des anciens

    Criminelle la peau

    de la cheville étincelle du péché

    à l'épaule qui force le désir

     

    Que barbe ou voile

    dévorent ces visages éblouis

    ou ce seront les pierres

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Herve Le TELLIER : un PAPOU dans la PEAU

     

    La Peau


    Yeux ouverts sur la nuit

    Les ombres domestiques du chevet et du lit

    La douce douce dune d'une épaule polie.


    Hervé Le TELLIER, Maraboulipien, Le Castor Astral, 2008.

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent