Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bernard chambaz

  • Bernard CHAMBAZ : CONSENTIR à l'OBSCUR

    marcel wanders,lampe,

    Lampe de Marcel WANDERS au Stedelijk Museum d'Amsterdam

     

    Ce faisant, je reconnais la volonté et le besoin d'être clair, entendu quand je lis ou quand on me lit, compris ou pas compris c'est sans doute autre chose, moi je lis la poésie comme le journal, et en même temps il est nécessaire de consentir à l'obscur, à des zones plus opaques, faire que le poème advienne, qu'en quelques lignes on voie apparaître tout ce qui tient à un fil.

    Bernard CHAMBAZ, Eté, Flammarion, 2005.

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Le THÉORÈME de Bernard CHAMBAZ

    ciel,

    Énoncer un nouveau théorème : Un ciel sans nuage c'est déjà un ciel avec le mot nuage.

     

    Bernard CHAMBAZ, Été, Flammarion, 2005.

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent