Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nuit - Page 3

  • שקע : le COUCHER-TROU

     

    soleil,coucher,océan,

     

    La nuit invite aux cavernes, le sommeil aux profondeurs, aux poches d'ombre, aux ventres de terre humides

    auprès de nous fatigués s'étend aussi le besoin du réconfort le plus ancien, de l'amour le plus intime

    le soleil s'y enfouit aussi, et sans fin, la dernière de nos nuits y conduira encore

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Daniel 5, 19 (commentaire 5)

    ombre,

     

    Les corps prennent dimension grandiose, mais c'est en échange de toutes nuances

    Se couchant, le soleil les allonge aussi, mais ne promet qu'une nuit

    de solitude, cernée de vie sauvage

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Tirés des sables, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • שאל : la QUESTION-LIMBES

    cimetière,cyprès,

     

    Précipité de réponses, notre temps est servile pour les vérités et certitudes

    puis en un vaste séjour, une nuit profonde garde nos corps étendus, un grand livre à la main

    où tout reste à résoudre dans le secret d'une unique question

     

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Julio CORTAZAR et le RÊVE

    couple,

     

    Ils avaient dormi tête contre tête et là, malgré ce voisinage physique, malgré cette coïncidence presque totale des attitudes, des positions, des souffles, la même chambre, le même oreiller, la même obscurité, le même tic-tac, les mêmes stimulants de la rue et de la ville, les mêmes radiations magnétiques, la même marque de café, la même conjonction planétaire, la même nuit pour tous les deux étroitement embrassés, ils avaient fait des rêves différents, ils avaient vécu des aventures différentes, l'un avait souri pendant que l'autre fuyait épouvantée, l'un avait repassé un examen d'algèbre pendant que l'autre arrivait dans une ville de pierres blanches.

     

    Julio CORTAZAR, Marelle, Trad. Laure Guille-Bataillon, Gallimard 1966.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • La NUIT des ÉTOILES avec Lorine NIEDECKER

    Matthieu dorval,land's end,port-musée,douarnenez,

    Matthieu DORVAL, Land's end, exposition au Port-Musée de Douarnenez en 2011.

     

     

    Nuit illustrée constellations

              d'horloge

    et son retentissant

                   tic-tac stellaire

     

    Je me lève bientôt

              pour donner à l'univers

                   mes pichenettes

     

    Lorine NIEDECKER, Clavecin et poisson salé
     in Louange du lieu et autres poèmes, Corti
    (trad. Abigail Lang, Maïtreyi et Nicolas Pesquès).

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • MAXIMIN : MERCI au POETE

     

     

    ICARE DEVOLU

     

    A tout poète

    sept fois merci

    pour oser t’avancer sans déplacer le monde

    et combattre les murailles avec des graffitis

    exposer ta présence

    entre l’enclume et les maîtres du marteau

    pour songer à ta dette envers toute solitude

    pour apprendre à la chair à démasquer sa peau

    pour éclairer les soleils blessés

    et nourrir de ta nuit l’intérieur de l’avenir

    sept fois merci

    poète

    horizon vertical

     

    Daniel MAXIMIN, L’invention des Désirades, Points Seuil 2009.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • NUIT en FILIGRANE

     

     

    Nuit 1

    Dans la profonde des temps
    vol de la pleine lune

    Passer la chemise de débauche
    étoilée de plaisirs

     


    Nuit 2

    Des temps d'hôtel
    à la tombante noire
    il fait bleu

     

     

    DSC05897.JPG


    ▶︎ Vent du jour : Filigranes ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent