Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

visage

  • VISAGE

    camelia,

     

    ce visage de lune

    à ta naissance

     

    puis sa part d’ombre

     

    grandissant

    jusqu’à mon visage

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • PAILLES

     

    pailles,van gogh,

     

    les pailles sèches

    du visage

     

    au miroir

    malgré les éclats

    pas encore Van Gogh

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • TRAVAILLER

    pétale,

     

    toujours travailler

     

    mais de ce travail

    qui ne produit que visage

     

    affûtage des yeux

    polissage du front

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • ÂGE

    rideau,blanc,

     

    cataracte

    sur tout le visage

    tombée

     

    bouilli par l’âge

     

    le sourire a passé

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • VISAGE

    visage,pierre,yeux,

     

    visage jeune

    sculpté

    dans l'air du temps

     

    à cette pierre

    manque une vision

    non de pierre

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • REFLETS

    vitre,reflets,

     

    sans tain

    le visage du fou

    où ne pas se retrouver

     

    se noyer

    d'être privé de reflets

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • CONFIDENCE de Robert VIVIER

    singe,

     

    Confidence à la nuit

     

    Chacun

    (Heureux s'il l'ignore)

    Portait en lui un homme véritable.

     

    Plus d'une fois

    Nous avons cru le mettre au monde

    Avec son sang, sa couleur...

    Or le temps marche. A certains jours

    Le poids du frère mort-né

    Nous étouffe.

     

    Je n'écrirai jamais

    Ce poème de ma naissance

    Dont les mots presque visibles

    Me frôlaient longtemps le cœur.

    Je le sais : mon plus vrai visage

    Ne sera regardé que de la nuit.

     

    Robert VIVIER, Le miracle enfermé, Cahiers du Sud, 1939

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • VISAGE

     

    odyssées sur la carte

    du visage

     

    paysage emporté

    sous le ventre du mouton

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent