Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moi

  • TRAVAILLER

    cheminée,tannerie,

     

    Pas comme ces forcenés le regard captif du capiton de leurs écrans, avides de surplomber le troupeau, mais à la façon de ces chiens de berger qui dédaignent l'os à ronger dans leur obstiné besoin de travailler, de contraindre aux jarrets la chair vivante tendue vers un but toujours opposé diamétralement, j'applique ma mâchoire à contrer sa résistance, saisir ce qui s'échapperait sinon.
    Besoin de travailler.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Moi, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • MATURATION

    plumage,poule,

     

    Lente fut la maturation au risque de tourner vinaigre dans sa mère empêtré au fond du fût  d'une essence sans prestige mais au riche feuillage bleu nuit tel qu'en quitter le nid, en partir à point, m'aurait extirpé pattes et ailes d'un mazout invisible. Tard venue à la lumière, une fois sauté le bouchon, la bouteille enfin a pu  remonter de cave les nuances tirées de ce septembre.
    Un mazout invisible.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Moi, Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • PORTRAITS

    saints,prophètes,cathédrale,

     

    Comme fées sur le berceau, une galerie d'ancêtres non miens, devant ma table épinglés, m'aiguillonnerait, chacun m'enverrait à admirer et envier le paysage de son visage au format carte postale mais ensoleillant l'au-delà du cadre jusqu'à mon bas monde resté dans le gris. En portraits chinois, ils me définiraient par tout ce que je n'ai su être, pourvu pourtant des mêmes sens et tenu entre les mêmes horizons.
    En portraits chinois.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Moi, Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • EFFORT

    métal,croisillons,

     

    Un jour décidai que m'accrocherai, cœur vaillant manière de mollusque, sans que m'intimide l'ardeur de la tâche quelle qu'elle soit pourvu que gratuite, et comme telle vivrière suffisamment. Un goût ni sonnant ni trébuchant pour l'effort m'ouvrirait les labyrinthes de la pensée et de l'art, taillant impréparé dans les mots, sons et images, dans leurs noeuds et dans toute leur touffeur.

    Un goût pour l'effort.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Moi, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • INTÉRIEUR

    carrelage,cuisine,

     

    Partant au matin je jalouse ces fenêtres qui resteront allumées recelant peut-être quelque vie intérieure, d'homme d'intérieur nourri de l'intensité de l'ampoule, vibrante de n'être pas happée par ce dehors laborieux peinant à trancher le brouillard. Demeurant, j'habiterais comme m'habiterait la foudre intime d'un filament, à capter pour la tordre à l'équerre de ma poésie.

    En homme d'intérieur.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Moi, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • TEMPS PERDU

    guy limone,goal,football,
    Guy LIMONE, Jeux de balles, jeux de ballons, Musée de Tessé, 2020.

     

    Pas avec les poules, quel qu'en soit le sens, mais de bonne heure, après le dîner, commence mon temps perdu, où ne s'entrevoit plus qu'une perspective horizontale et immobile. Comme sur la paille, inapte à la recherche d'un aiguillon qui me mènerait à la page, à écrire ou seulement lire, pis que blanche, refermée, je laisse la nuit, de beurre rance, me fondre au noir. 
    Après le dîner.

     

    ▶︎ Vent du jour : Moi, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • LIÈGE

    sentier,randonnée,

     

    La plus courte, la ligne droite briserait un charme supposé des détours et dérives dont le modèle serait la pente des caniveaux livrée à l'influx d'un cantonnier, maître de la trajectoire de la feuille morte, du bouchon de liège. La circonvolution me provoque de ses courbes, et le hasard comme un joueur épris d'abandon, dépris de toute volonté, au risque d'une vie embouteillée.

    Un bouchon de liège.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Moi, Travaux domestiques ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • CIRCONVOLUTION

    circonvolution,spirale,

     

    La plus courte, la ligne droite briserait un charme supposé des détours et dérives dont le modèle serait la pente des caniveaux livrée à l'influx d'un cantonnier, maître de la trajectoire de la feuille morte, du bouchon de liège. La circonvolution me provoque de ses courbes, et le hasard comme un joueur épris d'abandon, dépris de toute volonté, au risque d'une vie embouteillée.

    Un bouchon de liège.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Moi, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent