Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Andrée CHEDID et le GEL

autel,urne,

 

Le gel

 

On a mis la couleur du gel sur ton visage

 

Cette vie dont tu ne gardes plus mémoire

Danse aux portes de ta maison

 

Tes mains

 

Faites de mort et de patience

Vidées du sang qui jaillirait du bris des vitres

 

N'y peuvent plus rien.

 

Andrée CHEDID, Textes pour un poème, Flammarion, 1983

 

 

▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel