Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • אנכי : le MOI-VERTICAL

    lumière,vertical,

     

    je suis je, droit comme un je, et assis je serais frappé d’immobilité et couché je serais péchant, ou humilié, malade et mort peut-être

     

    levé tôt ou non, pour gagner mon avenir, j’appartiens à la verticalité (l’évolution l’exige) et dressé je suis indomptable

     

    comme à force de sève, d’un passé d’ombre étendue, le fût du frêne s’élève, à son futur de lumière

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • RAISON

    reflet,yeux,

     

    âge de raison

     

    la vérité éclate

    miroir cassé

     

    reflets

    pour œil d'or

     

    malheur est bon

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • BACH

    ombre,fleurs,

     

    digitales

    en nuée de bourdons

     

    à coups de marteaux

     

    les fleurs

    entêtantes

    de Bach

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • CHAMPIGNON

    gris,

     

    champignon

    sur l'ongle

    subit

     

    combien de croissants de lune

    pour renaître ?

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Ludovic JANVIER : RIVIÈRE et SOLILOQUE

    rivière,barque,

     

    On se fait chier, au long des rivières. Les soliloques. Celui du marcheur qui longe l'eau, celui de la rivière inscrite là pour bouger sans bouger, image de l'éternel et de l'irréversible, cliché du destin jusqu'à l'insupportable. Aucune raison d'espérer face à la rivière et au long d'elle, c'est tout le contraire. Et pourtant son frayage accompagne l'aveu, emporte la rage, ouvre sur le futur, incite à une espèce d'abandon : "Des petits enfants étouffent des malédictions le long des rivières" (C'est du cher Arthur).

     

    Ludovic JANVIER, Des rivières plein la voix, L'arbalète Gallimard, 2004.

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • FLOTTE

    flotte,vague,pins,

     

    pins

    cerisiers

     

    entre les branches

    un monde qui flotte

     

    vague

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • TESTAMENT

    bois,

     

    testament vieux

    cacheté

    dévoilement

    du neuf

    presque nu

     

    un drap sur les hanches

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • BRONZES

    bronze,statue,main,

     

    aux bronzes des parcs

    des fesses

    mais pas d'yeux

     

    règle de l'art

     

    ni de sexe

     

    bienséance

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent