Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cheval

  • Sous le SABOT de Jean FOLLAIN

    cheval,sang,sabot,

     

    Les siècles

     

    Regardant la marque du sabot

    de son cheval de sang

    le cavalier dans cette empreinte contournée

    où déjà des insectes préparaient leur ouvroir

    devina la future imprimerie

    puis pour lui demander sa route

    il s'approcha du charpentier

    qui près d'une rose

    en repos contemplait la vallée

    et ne lirait jamais de livres.

     

    Jean FOLLAIN, Territoires, Gallimard,1953

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • PIERRES

    fleurs,sculpture,

     

    pierres

    dans le jardin

    du facteur

     

    tique

    à l'oreille du cheval

     

    échafaudages

     

    idée fixe

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Pierre GARNIER à CHEVAL

    cheval,boulonnais,

     

     

    ech biœ gvaù boulonnoé a min tayon

    su sin doù j'é aprind l'muzique dech po.ènme

    l'canchon d'chèle tére

     

    qu'ale dandoline

     

    le beau cheval boulonnais de mon grand-père

    sur son dos j'ai appris la musique du poème

    la chanson de la terre

     

    qui dodeline

     

    Pierre GARNIER, traduit du picard par Ivar Ch'Vavar, Le Jardin Ouvrier, supplément au n°8.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • FRANKÉTIENNE et la CHUTE

    cheval,blanc,noir,

     

    Que ta chute soit ton cheval, pour continuer le voyage.

     

    Frankétienne, Melovivi ou le Piège, Riveneuve éditions, 2009.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • António RAMOS ROSA A VU LE CHEVAL

    cheval,,

    Quelqu'un a-t-il déjà vu le cheval ? Je le dessine

    dans le jeu des syllabes musculaires.

    Haleine longue, volume de désir,

    air pulsé des naseaux, jour clair.

    ...

     

    António RAMOS ROSA, Le cycle du cheval, 1975, Trad. Michel Chandeigne pour Poésie / Gallimard, 1998.

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • L'HOMME A CHOISI LE CHEVAL

    chevaux,noir,blanc,

     

    Pour la conquête du monde, l'homme a choisi le cheval, son frère

    à la face mangée des mouches

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • SPINOZA : je PENSE donc je CHEVAUCHE

    spinoza,soldat,cheval,paysan

    Un soldat voyant dans le sable les traces d'un cheval passera immédiatement de la pensée d'un cheval à la pensée d'un cavalier et de là à la pensée de la guerre etc. Au contraire un paysan voyant dans le sable les traces d'un cheval songera immédiatement à la charrue, au labour, à la semaille, à la moisson etc.

    Baruch SPINOZA, Éthique II-18, 1677.

     

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Christian BOBIN : l'ALPHABET EST dans le PRÉ

    Il y a dans la nature les fragments d'un alphabet ancien, des morceaux de lettres capitales, des ruisselets d'italiques, de grands espacements bleus de silence. Et parfois, par on ne sait quelle grâce, plusieurs lettres s'assemblent, des mots apparaissent avec ce qu'il faut entre eux de silence respirant - une phrase est tracée. Vous la voyez, vous la lisez, elle ne reste pas en place, elle s'efface très vite. Le cheval brun, sa tête plongée dans l'or et les herbes dociles, composait une phrase infiniment rassurante sur la vie. 
     

    Christian BOBIN, L'homme-joie, L'iconoclaste, 2012.

     

    cheval,

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent