Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nom - Page 2

  • Yoko TAWADA a la MAIN

    main,

    Chaque variété de plante a un nom, mais pas chaque mouvement de main.

     

    Yoko TAWADA, La Nouvelle Revue Française, mars 2012. 

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • NOM d'un CHIEN

    image.jpeg


    - Mignon, n'est-ce pas ? On va l'appeler Cajou.

    - Cajou ? Impossible : c'est l'année des "H" !

    - Ah ! ce n'est pas l'année des "K"… Alors on l'appelera Pistache.


    (Cette note portant le numero 800, on a songé sous l'empire de l'exaltation à l'appeler Charlemagne). 

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 4 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • De QUOI Jan BAETENS EST-IL le GOÛT ?

     

     

    Avant le passage à l'heure d'hiver, un dernier petit tour chez le glacier :

     

     

    Le glacier

     

    Le goût d'un sorbet

    Comme à une rose

    Est le nom

    Qu'on lui donne.

     

    Le goût d'un nom

    Est celui des choses qu'il désigne.

    Est celui de la chose

    Qu'il est.

     

    Les glaces qu'ils aiment,

    Les enfants habillés de rose

    Les montrent

    du doigt.

     

    Jan BAETENS, Cent fois sur le métier, Les impressions nouvelles, 2008.



    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 4 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Dans le SAC de Kathleen LOR

     

     

    D'une jeune poètesse belge aux atmosphères un peu inquiétantes :

     

    Dans le sac de voyage il y a tout

    Mais les outils ont des noms qui changent

    Le seau un jour vous jette dans le puits.

     

    Kathleen LOR, in Décharge n° 148.

     

    ...mais la poésie s'accommode mal de la quiétude.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • AUBES

    Les intuitions des poètes concordent parfois.


    Ainsi, de Marcel PELTIER,  le court

    aube

    les choses se nomment

    renvoit au dernier distique d'un poème de Georges JEAN

    Et le jour ouvre nos lèvres

    Et les mots entrent dans les choses.


    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent