Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 novembre 2011

La MISSION de Tomas TRANSTRÖMER



Revenons à notre Prix Nobel ("notre" en ce qu'il a été attribué - non pas à un Français - mais à un poète).
On peut entendre ici, parmi d'autres, cette considération de Tomas TRANSTRÖMER :


Que le lecteur vive sa vie de manière plus intense : telle est ma mission.

 

tomas tranströmer,france culture,ça rime à quoi,


Merci également à PLOC !, la lettre du haïku distribuée par l'Association pour la Promotion du Haïku d'avoir tiré ceci des neiges suédoises :


Fredonne dans la brume.
Au loin un bateau de pêche –
trophée sur l’eau.

-

Ces feuilles brunes
sont aussi précieuses
que les manuscrits de la mer Morte.


La grande énigme, Le Castor Astral.

 

 

11 octobre 2011

Tomas TRANSTRÖMER : LANGAGE sans MOTS (rediffusion pour cause de nobélisation récente)

 

 

Toujours à l'affût, Sur du Vent vous l'avait déniché le samedi 31 mai 2008 !

 


Las de tous ceux qui viennent avec des mots
des mots, mais pas de langage,
je partis pour l'île recouverte de neige.
L'indomptable n'a pas de mots.
Ses pages blanches s'étalent dans tous les sens !
Je tombe sur les traces de pattes d'un cerf dans la neige.
Pas de mots, mais un langage.


Tomas TRANSTRÖMER, Baltiques et autres poèmes, Le castor Astral, 1989.

 

 

26 juillet 2009

Tomas TRANSTRÖMER : TRANSFORMER l'HOMME


Tomas TRANSTRÖMER déclarait au micro d'André VELTER qu'

amener le lecteur à vivre plus intensément est la mission du poète.

 

18:30 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tranströmer, velter, vivre

28 juin 2008

Le BLEU de la MORT



"La mort, cette tache de naissance, poussait plus ou moins vite chez chacun d'entre nous.
Et là-haut, dans les montagnes, le bleu de la mer a rattrapé le ciel."

Tomas TRANSTRÖMER.

On voit cette mort glaçante, faisant glisser son ombre pour gagner les monts abandonnés du ciel.




08 juin 2008

MOTUS


"Le langage marche au pas avec les bourreaux".

Indirectement, le poète Tomas TRANSTRÖMER nous rappelle que "mot" et "muet" découlent de la même racine indo-européenne "mu", qui signifie "lier".
En effet, le mot sert à lier les idées.
De son côté, le muet a langue liée.

Il poursuit:
"Voilà pourquoi nous devons chercher un autre langage".

Mais un langage sans mot: voilà la difficulté. Bien qu’en brassant les mots, la poésie y parvient parfois, quand elle suggère une idée par l’association d’images.

31 mai 2008

LANGAGE sans MOTS

Las de tous ceux qui viennent avec des mots
des mots, mais pas de language,
je partis pour l'île recouverte de neige.
L'indomptable n'a pas de mots.
Ses pages blanches s'étalent dans tous les sens!
Je tombe sur les traces de pattes d'un cerf dans la neige.
Pas de mots, mais un langage.

Tomas TRANSTRÖMER.



23:42 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tranströmer, mot, langage, neige