Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

matin

  • La MARCHE

    chemin,broderie,

     

    Au matin réveil de l'ours qui se revoit vivant et goûtant tout le miel d'être plantigrade, cuisses et fessiers déploient roues et courroies, ondoyant jusqu'aux épaules dans la jouissance de l'équilibre. Puis dressée au zénith la colonne, chêne et roseau, s'illumine de vigueur, le cortex embrassant tous les horizons avant que leur enténèbrement n'abaisse le front vers des semelles sans vent.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • בוקר : le MATIN-DISCERNEMENT

    matin,

     

    réveil musculaire au jardin, des formes et des couleurs, aux rivières, qui poissonnent

     

    puis les rêves effacés, c’est le corps qui sort des brumes porté par l’arbre du jour

     

    et les idées enfin soutenues offriront en pommes d’or de sous ce jeune feuillage toute leur clarté

     

     

    ▶︎ Vent du jour : C'est de l'Hébreu, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • SAINT BARNABÉ en TRAVERS

    Saint Barnabé ayant rendu son verdict, il nous reste à purger notre peine :

     

    Petit matin pesant

    comme chemise trempée

    crachin du matin

    crachin

    et encore crachin

     

    Matinées à piétiner

    sans cesse le paillasson

    jambes enserrées

    par le siècle en travers insidieux

     

    saint barnabé,crachin,paillasson,matin

    Photo INA (faut bien qu'ces gens bouffent)

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Emmanuel MOSES le MATIN

    Chaude émergence du matin

    les crêtes affirment leur grande infirmité

    le chaos nocturne n'est pas chassé

    on a vu ici un renard

    préférer la mort à la lumière

    en tout cas l'histoire circule

    de tablée en tablée

    maintenant le premier oiseau chante la gaieté de la neige au goût d'éveil

    l'innocence se retrouve et se féconde

    il dédaigne la traîne précieuse sous ses pieds

     

     

    Emmanuel MOSES, Figure rose, Flammarion, 2006.

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • La RADIO ENCLENCHÉE...

     

    DSC05863.JPG




    La radio enclenchée

    on entre en prise sous l'étrangère cadence

    dans la tribulation qui commence

     

    D'abord la petite cuiller turbine

    Sucre en poudre thé nuage de lait

    esquissent des flux contraires

    mêlant leurs teintes effilochées

     

    Les étoiles réduites en cendres

    se pâment noyées de jour

     

    La chemise encore conserve du miracle

    de sa vie de cocon

    de l'œuvre des tréfonds

    Puis tierce survient

    qui nous trouve tout souillés

    oublieux des parfums de la grande lessive

     

     


    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent