Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

langage - Page 2

  • Tomas TRANSTRÖMER : LANGAGE sans MOTS (rediffusion pour cause de nobélisation récente)

     

     

    Toujours à l'affût, Sur du Vent vous l'avait déniché le samedi 31 mai 2008 !

     


    Las de tous ceux qui viennent avec des mots
    des mots, mais pas de langage,
    je partis pour l'île recouverte de neige.
    L'indomptable n'a pas de mots.
    Ses pages blanches s'étalent dans tous les sens !
    Je tombe sur les traces de pattes d'un cerf dans la neige.
    Pas de mots, mais un langage.


    Tomas TRANSTRÖMER, Baltiques et autres poèmes, Le castor Astral, 1989.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Patrice DELBOURG : le PIF de la LANGUE

     

    En préface d'un recueil de Michel MERLEN, Patrice DELBOURG note :

    Peser sur le langage, c'est chercher querelle à sa généalogie, c'est faire descendre la chair dans les choses.


    Cela rappelle Claude NOUGARO, qui boxait les mots.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Albert CAMUS : MAL NOMMER (rediffusion de l'été)


    D'Albert CAMUS, sur le langage:

    Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde.


    Comme on doit être malheureux, avec un vocabulaire de 500 mots. Comme est épais le brouillard, à qui ne sait trouver la racine des choses.


     

    ▶︎ Vent du jour : Langue française ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • MAMAÏSER (définition)

     

     

     

    mamaïser, v.intr. : néologisme inventé par Françoise DOLTO, désignant le comportement de l'enfant qui adopte par imitation un langage protecteur et maternel.

    L'équivalent papaïser s'est construit sur le même modèle.

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Le Glossaire-livres ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • POESIE (définition)

     

     

    poésie: n.f., sans majuscule à l'initiale, de préférence.

    Extraction artisanale de textes, obtenue en détournant le langage de son usage ordinaire.

    ▶︎ Vent du jour : Le Glossaire-livres ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • La PAPAYE


    (de Jean-Claude TARDIF)


    Contrairement
    au citron, à l'orange,
    elle s'exprime mal

    redouble souvent
    consonnes et voyelles

    parfois même
    elle se coupe.

    Ses propos, pourtant,
    ne manquent pas de saveurs
    pour les linguistes frugivores.



    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • MOTUS


    "Le langage marche au pas avec les bourreaux".

    Indirectement, le poète Tomas TRANSTRÖMER nous rappelle que "mot" et "muet" découlent de la même racine indo-européenne "mu", qui signifie "lier".
    En effet, le mot sert à lier les idées.
    De son côté, le muet a langue liée.

    Il poursuit:
    "Voilà pourquoi nous devons chercher un autre langage".

    Mais un langage sans mot: voilà la difficulté. Bien qu’en brassant les mots, la poésie y parvient parfois, quand elle suggère une idée par l’association d’images.

    ▶︎ Vent du jour : Langue française ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • LANGAGE sans MOTS

    Las de tous ceux qui viennent avec des mots
    des mots, mais pas de language,
    je partis pour l'île recouverte de neige.
    L'indomptable n'a pas de mots.
    Ses pages blanches s'étalent dans tous les sens!
    Je tombe sur les traces de pattes d'un cerf dans la neige.
    Pas de mots, mais un langage.

    Tomas TRANSTRÖMER.



    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent