Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mur

  • PORTE

     

    la porte agit comme un miracle

    dans un mur

     

    il y a de l'hypocrisie

    dans les fenêtres

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Lois de la matière, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Thanassis HATZOPOULOS : QUE le LIVRE

    Le banc de bois recouvert de sa nappe

    Le siège, la table basse, la lucarne

    Et les murs nus

     

    Rien d'ouvert que le livre

     

    ...

     

    Thanassis HATZOPOULOS, Cellule, Cheyne, 2012 

    Thanassis HATZOPOULOS,mur,livre,

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • 1973 : de l'ARCHIPEL

    1973,soljenitsyne,

    ▶︎ Vent du jour : Le tour du siècle en 100 poèmes ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Zbigniew HERBERT contre le MUR

    Le mur

    Nous sommes debout devant le mur. On nous a ôté notre jeunesse comme notre chemise aux condamnés. Nous attendons. Avant que la balle grasse ne s’assoie sur la nuque, dix, vingt ans s’écoulent, le mur est haut et solide. Derrière le mur il y a un arbre et une étoile. L’arbre sape le mur de ses racines. L’étoile grignote la pierre comme une souris. Dans cent, deux cents ans il y aura déjà une petite fenêtre.

    Zbigniew HERBERT, Corde de lumière, Œuvre poétiques complètes I, Le bruit du temps, 2011.


    mur,fenêtre,


    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Mahmoud DARWICH : du PAIN pour les OISEAUX

     

    ... le poète marche comme dans un poème invisible inauguré par un vieux marocain qui se penche sur un morceau de pain, le dépoussière, l'embrasse et le dépose dans la brèche d'un mur à la portée des oiseaux.

     Mahmoud DARWICH, À Rabat, in Décharge n° 145, Trad. Mohammed El AMRAOUI.


    Suit une évocation du poète par Anas ALAILI, très élégante également.

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • CHOISIS ton ACCENT

     

     

    A l'école primaire on m'apprit que l'accent aigu va vers la cour de récréation, tandis que l'accent grave va dans le mur.

     

    De ce jour, j'ai renoncé à la gravité.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Langue française ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Jacques DUPIN et le mur

    Le prisonnier ne prononce pas le mot mur
    même lorsqu'il écrit sur
    (De Jacques DUPIN dans Coudrier - éd. P.O.L.)

    ... ni la palombe le mot ciel, même si le feu du chasseur peut l'y fixer pour l'éternité
    ni le pêcheur le mot mer, même quand elle hante ses yeux


    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent