Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

europe

  • L'EUROPE C'EST du CHINOIS

    Vous connaissez la différence entre l'Asie et l'Europe ? Quand un asiatique dit oui, ça veut dire peut-être ; quand il dit peut-être, ça veut dire non : un asiatique ne dit jamais non. Alors qu'en Europe, quand vous votez non, ça devient peut-être. Et peut-être finit par devenir oui.

    Ollivier POURRIOL, Le 1, n° 7.

    Le 1,

    ▶︎ Vent du jour : Presse ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • 2002 : BATTANT MONNAIE

    europe,euro,

    ▶︎ Vent du jour : Le tour du siècle en 100 poèmes ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Lionel RAY : sa VIE, son POÈME

    Rien ne ressemble plus à ma vie que le poème

    Il connaît l'impossibilité d'être seul.

    En lui d'un mot à l'autre grandit l'imprévisible

    Mais aussi le chaos où les monstres sont tapis.

    ...

    Mon poème prend le risque de lier le masque à l'aveu,

    Mots et caillous dans la bouche,

    Le prononcé des ombres et des viandes.

     

    Ce n'est pas un miroir pour jeune fille,

    Ni un alcool pour un soir de fête

    Mais une prose qui ne connaît ni la pause ni la victoire.

     

    Lionel RAY, revue Europe n° 1000, août-septembre 2012.

     

    Europe.jpg

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • GREXIT : C'EST là QUE les GRECS SORTIRENT

    grexit,grèce,europe,mot valise,ingmar bergman,

     

    Les journaux t'ont donné comme surnom
    "grexit" (on aurait préféré "salade de fruits")
    pour te signifier, Grèce - non d'aller t'y faire voir :
    l'injonction manquerait de sens -
    mais de songer à préparer ta valise
    ("grexit" est justement un mot valise
    comme "scandinavet" autrefois
    désignait le cinéma du glacial Ingmar
    Bergman, illustre suédois).

    Mais par prudence les enfants des Vikings sont restés barbares
    à la monnaie du continent - et toutes ses incontinences.

    ▶︎ Vent du jour : Demandez l'journaaal !, Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • L'EUROPE d'André PIEYRE de MANDIARGUES

    pieyre de mandiargues,europe



    Notre Europe


    ...

    Vas-tu mourir au bord ou seras-tu laissée
    Europe chérie des peintres et des poètes
    Toi qui pendant plus de vingt-cinq siècles
    Offris à tes amants beauté si généreuse
    Qu'à flots encore elle déborde
    Des musées autant que des bibliothèques
    Comme gorge splendide hors du corset défait ?

    De te défendre il  ne nous semble point
    Que souvent souci te soit venu,

    Ris donc Europe tant qu'il t'est permis
    Ou galamment souris le plus tard qu'il se puisse...

    Emporte-nous avec toi sur les eaux
    Nous qui peut-être ne sommes rien
    Qu'un faible écho de tes fêtes passées.

    André PIEYRE de MANDIARGUES,  Gris de perle, Gallimard, 1993.

    ▶︎ Vent du jour : Demandez l'journaaal ! ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Anatoly KUDRIAVISTKY et l'EUROPE

     

     

    Anatoly KUDRIAVITSKY est irlandais, d'origine russe. Sa vision s'en ressent :

     

     

    L'Europe réfléchie dans ma théière

     

    pas facile à reconnaître : la courbe argentée

    agrandit la France et l'Allemagne

    mais réduit les autres états.

     

    L'Irlande est à peine visible

    la Russie tend à glisser

    vers le flanc sombre de l'existence

    .

    .

    .

     

    Anatoly KUDRIAVITSKY, traduit de l'anglais pour Poésie-première n°40.

     

    Le poète aura toujours un temps d'avance sur l'agence de notation.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • FRANCK VENAILLE : AÏE !


    Dans le numéro 938/939 de la revue Europe, Franck VENAILLE déclare : 

    Être poète, ce n'est pas seulement écrire - vers ou proses - des poèmes. C'est donner à notre douleur la force et les moyens de se dépasser, de devenir ainsi la douleur de tous, y compris de la poésie elle-même.

    En remplaçant "douleur" par "souvenir", on s'approchera très nettement des propos qu'Abbas KIAROSTAMI tient ici.

    Plus modestement, Sur du Vent y souscrit aussi.

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent