Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

araignée

  • DIEU (4/4)

     

    crâne,front,yeux,

     

    4, affût

     

    Celui de mon enfance se tenait sous la voûte de mon crâne, en affût d'araignée, à guetter les pensées mauvaises, aujourd'hui entrevues comme innocents papillons. Puis l'insecte s'est laissé épingler dans une boîte, qu'on ouvre parfois pour frémir des supplices jamais vraiment advenus. Sa toile n'est plus visible que sous conditions de lumière, ou d'illumination.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Ordre des choses, Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • RÉINCARNATION

    fleurs,

     

    L'araignée

     

    Araignée minuscule occupée sur mon bras,

    après une pichenette, est-il dérisoire ou tragique, est-il seulement réel son évanouissement ?

    puisque sur quelque brindille, une nouvelle affaire est à mener, nouvelle tribulation, une réincarnation

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Une ARAIGNÉE au PARQUET

    DSC05861.JPG


    Fourbu de grippe
    le regard choit plus bas que le lit
    cependant qu'une araignée
    sans vertèbres ni souci
    glisse sur le parquet

     

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • MAISON BLANCHE, MANTEAU ROUGE et PRÉVERT

     

     

    En cette actualité états-unienne de passation de pouvoirs, il est opportun de citer PREVERT :

     

    « Le Pape est mort, un nouveau Pape est appelé à régner. Araignée ! quel drôle de nom, pourquoi pas libellule ou papillon ? ».

     

    Le mot juste était « pontifier », mais la mécréance du poète a permis le calembour.

     

    A chacun sa grâce.

    Et que l’espérance obamaniaque soit moins éphémère que la libellule.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Langue française ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Le MAL de CAVE

    Dans "Le rêve dans une cave", Robert DESNOS fait valser les mots, les idées, les pensées, dans un bouleversant chavirement...

    D'un flacon brisé, monte l'odeur d'un vin. En ces parages une araignée se balance. Elle évoque une frégate, à sa proue une sirène la voue aux crocs des araignées, et ses voiles dans la nuit à présent convoquent une lavandière blanchissant les chemises, cependant que dans les boyaux gargouille de l'eau et qu'un proscrit songe au réconfort d'un lit.

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent