Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

souffrance

  • La SOUFFRANCE selon C.K. WILLIAMS

    houx,roche,

     

    Même en cet instant, je n'ai pas envie de raconter cet épisode, je le connais si bien, pourquoi le ressasser ?

    Qu'est-ce qui nous ramène sans cesse à ces failles qui si obstinément retiennent notre violente souffrance ?

    Y a-t-il en nous des blessures dont la profondeur nous échappe ? le chagrin même serait-il communion et réconfort ?

     

    C.K. WILLIAMS, Gratitude, Trad. Cl. Malroux, Le cri, 1996

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Les POÈTES qui FONT SUER


    Poursuivons notre lutte contre un des préjugés les plus récurrents sur les poètes, qui seraient toujours dans la souffrance :


    Pour avoir droit à s'exprimer, le désespoir doit être alchimisé. Le poète doit suer sa sueur de neige.


    Merci à Silvaine ARABO pour cette formulation recherchée, exprimée dans le n° 44 de Poésie Première.


    Et merci à tous les poètes que cela tenterait, de ne pas se trancher les veines devant leurs lecteurs.



    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent