Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeunesse

  • BONHEUR

    chatons,famille,

     

    Si facile le bonheur dans ces robes à fleurs aux coins des jardins, où quenottes et soleils rient à l'éternité des albums

    sans nécessité de fortune ni de couleurs, et même révolue la jeunesse suffit à rendre la beauté du voyage

    immobile puisque c'est la houle des années qui fait danser ses facettes autour des corps saisis d'une gravité de mauvais aloi

    jusqu'aux cimetières que s'inventent les baleines aux petits matins de stupeur pour toute prophétie

    où les pauvres verront la promesse de l'ambre et les exaltés celle d'une résurrection par tirage au sort

    les libérant de la chambre obscure qu'ils gardent maladivement incapables de briser les jalousies

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 1 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • La JEUNESSE selon Olivier BARBARANT

    ombres,fleurs,papier peint,

     

    ...

    On traversait sans y penser les clairs juillets de l'existence

    A quoi bon d'ailleurs revenir à de telles banalités

    Tout été se prend pour l'Eden et la jeunesse pour la vie

    Peut-être faut-il s'en réjouir et laisser aller l'inconscience

    On reconnaît la transparence à ce qu'elle fut inaperçue

    ...

     

     

    Olivier BARBARANT, Elégies étranglées, Champ Vallon, 2013

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Pentti HOLAPPA : JEUNESSE BOITEUSE

     



    Préparatifs de voyage

    ...
    Je rentre à peine des États-Unis et de France, de Suède aussi.
    À la télévision chez eux, on rit. Les gens s'amusent.

    De nos jours d'ailleurs ils semblent étranges, tous, jeunes et beaux.
    Il n'y avait rien de tel dans ma jeunesse. Nous boitions.
    ...

    Pentti HOLAPPA, N'aie pas peur, NRF-Poésie Gallimard, 1997 (trad. Gabriel Rebourcet)


    C'est que, de nos jours, le roi rit. Un temps reviendra où le roi boite.

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent