Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rivage

  • Gérard MESNIL aux ÉPAULES des VAGUES

     

    mer,

     

    Rivage

    Poser ma halte à        

    ce coquillage

    à

    cette voix

    éteinte

    aux orteils

    de la mer

    (et ma soif enfouie sous le sable peau d’une femme noire)

    Je crie

    de toute la violence

    de midi

    J’opère le silence

    (jeter les dés)

    à la bouche

    des hommes

    J’ai placardé mes révoltes

    aux épaules des vagues

     

    Gérard MESNIL, Action Poétique n° 69, avril 1977.

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent