Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jacques ROUBAUD et le MONDE

pierre,visage,

 

que faire d'un monde qu'on ne dit pas

 

dont nul n'a su ne sait rien dire, rien

 

pas un détail, pas une occurrence particulière accrochée à une description

 

un monde d'une généralité si extrême

 

que l'unique, le sans répétition, y est abrogé

 

dès l'instant que personne ne peut comprendre

 

dont personne dans sa bouche ne sait que faire

 

contourner ce dire, l'expulser d'une syllabe

 

le cracher avec dégoût

 

un monde d'une imprécision abominable

 

avec lequel je dois vivre

 

à qui je dois, incessant, le regard ?

 

Jacques ROUBAUD, La pluralité des mondes de Lewis, Gallimard, 1981

 

 

▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel