Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean-pascal dubost

  • Jean-Pascal DUBOST et les CORBEAUX (suite)

    corbeaux,champs labourés,

     

    Parce qu'on les a vus

     

    Ils planent un moment au-dessus des champs labourés, se posent, marchent, et sautillent lourdement, disposent, autoritaires, des lieux et de l'absence des hommes, et leurs bavardages intempestifs s'élèvent, s'étendent et remplissent ces journées d'octobre qu'on garde pour soi.

     

    Jean-Pascal DUBOST, Des lieux sûrs, Tarabuste, 1998

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Jean-Pascal DUBOST et les CORBEAUX

    céramique,corbeaux,japonais,

     

    Paysages recherchés

     

    Je ne sais pas, quand les premières neiges molles tombent, où ils vont ; j'ai l'impression qu'ils se retirent et cèdent la place à cette couleur qui étouffe le monde, qu'ils patientent sous les toits des églises, dans des granges, ou au fond d'un de ces villages d'une vieille, d'une très vieille avant-guerre

     

    Jean-Pascal DUBOST, Des lieux sûrs, Tarabuste, 1998

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent
  • Jean-Pascal DUBOST et la CORVÉE de FABLE

     

     

    Important dossier Jean-Pascal DUBOST au n° 147 de Décharge, avec notamment des inédits dont ce

     

    Jean de la Fontaine

     

    Heureux les têtes de linotte, les mémoires de lièvres, les cervelles d'oiseau, les benêts d'âne, les babouins de bocage et toute l'humaine taribaudée de la sorte n'ayant eu que Pif, Akim, Astérix ou Tintin pour toute éducation littéraire, et heureux les rétifs aux ysopets à réciter sans cœur et pataugeant dans le yaourt et la honte sur l'estrade et dans la haine de cette cochonnerie et qui, malgré les flagrantes inégalités scolaires et les pseudo prédestinations, prendront un pesant de grammaire et de plomb dans le crâne et acquerront par la force du vouloir et du livre de quoi se mettre en disponibilité de poésie tiens donc -

     

    Ce poème sortira-t-il d'un oubli certain l'ysopet ?

     

     

    ▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent