Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gérard TITUS-CARMEL CORPS et LANGUE

trapèze,corps,

 

une brume

 

quand la langue s'épuise à l'orée de dire

je n'ai plus la main

il me fait froid aux phalanges

 

et tous les quais d'un coup

se sont vidés

 

      ah comme il est bien fait

au corps de laisser ainsi se fermer

telle blessure qui

      si longtemps

l'a divisé

 

Gérard TITUS-CARMEL, Ici rien n'est présent, Champ Vallon, 2022

 

 

▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel