Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Paul De ROUX en BAS

village,clocher,aube,

 

Bas

 

La nuit n'est pas finie que le merle parle un peu

comme dans un ravin, dans l'ombre, très bas :

petits crissements de noix dans le poing

quelque chose qui n'éveillera personne - la nuit

la nuit encore partout avec ses appels de sirènes lointaines

le merle de dessous le plancher, dans le noir :

cuisine à l'aube, corps gourds

préparatifs autour d'une cafetière, si les mots passent

c'est entre les lèvres qui se déclouent, sommeil

fatigue, aube froide, toutes sortes de feuilles

à lever pour trouver un ver.

 

Paul De ROUX, Le front contre la vitre, Gallimard, 1993

 

 

▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel