Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La LETTRE selon José BERGAMÍN

pied,lettre,

 

Au pied de la lettre meurt toujours l'esprit crucifié.

 

José BERGAMÍN, cité par Jean-Baptiste PARA, préface à Odes dérisoires, Poésie-Gallimard, 2015

 

 

▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel