Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

RÊVER selon Chantal DUPUY-DUNIER

papillon,rouille,

 

Août se dissipe peu à peu

comme une certitude à l'approche de l'âge.

 

Il faudrait perdre la faculté de rêver

lorsque vient la lenteur.

 

Chantal DUPUY-DUNIER, Mille grues de papier, Flammarion, 2013

 

 

▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel