Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

RUSE

noir,blanc,marbre,

 

La nuit me détisse

efface mes muscles

à ma proue embrume la figure

rabaisse jusque dans la vase le menton

au rivage d'inutiles colonnes

 

réponse de ma ruse aux assauts des journées

qui prétendent bander mes fibres

et sectionnent mes tendons

resserrent mes cellules

à les geler d'immédiat

 

La nuit me déprend

me libère du bruit

des roues, de leurs dents, de leurs chaînes

de tout l'affolement circulaire

des aiguilles

 

 

▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel