Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

César VALLEJO et la CONSCIENCE

visage,selle,portrait,

 

...

Aujourd'hui je tâte mon menton en fuite

et dans ces pantalons éphémères je me dis :

Tant de vie et jamais !

Tant d'années et toujours mes semaines !...

Mes parents enterrés sous leur dalle

et leur triste raidissement qui n'en finit pas ;

des frères, mes frères et leur portrait en pied,

et moi-même, enfin, debout et en gilet.

...

 

César VALLEJO, Poèmes humains, 1923-37, Seuil (trad. Fr.Maspero, 2011)

 

 

▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel