Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Antoine BLONDIN et l'OUVERTURE

gond,porte,ouverture,

 

Comment lui dire que de sourds ressorts se détendent dès que les trains recommencent à rouler ; comment lui expliquer que la paix rend l'homme fou, que les femmes se mettent brusquement à fumer, les idiots à faire de la politique, les rêveurs à s'ébranler ?

Je luis dis :

"J'ai voulu connaître d'autres cieux, me rapprocher du foyer où se font les échanges humains ; j'en ai longtemps été empêché par la guerre. Sitôt que j'ai vu l'ouverture, j'ai filé.

 

Antoine BLONDIN, L'humeur vagabonde, La table ronde, 1955

 

 

▶︎ Vent du jour : Littérature ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent

Commentaires

  • Blondin fut-il demi d'ouverture ?...

  • Il était toujours ouvert à un demi.

Écrire un commentaire

Optionnel