Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LECTURE

feuille,nervures,

 

Appétit de lecture

mais d'oiseau

 

Un livre ouvert

mais sans assez d'air

m'étoufferait

me précipiterait

 

Dans le souffle des voyelles

plus ferme est l'appui

et dans le blanc de la page

la matière du grain

 

Grand faim de mots

mais parés du mystère d'un pépiement

nourri de la seule cage des branches

et des nervures

 

 

▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 0 vent(s) de la plaine Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel