Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 juillet 2012

JO : QU'UN SANG IMPUR...

L'Euro et le Tour de France n'étaient qu'un avant-goût : le chauvinisme généralisé s'apprête  désormais à nous délivrer son  meilleur arrière-goût :

Presse JO.jpg


C´est vrai qu´ils sont plaisants tous ces petits villages
Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités
Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages
Ils n´ont qu´un seul point faible et c´est être habités
Et c´est être habités par des gens qui regardent
Le reste avec mépris du haut de leurs remparts
La race des chauvins, des porteurs de cocardes
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Maudits soient ces enfants de leur mère patrie
Empalés une fois pour toutes sur leur clocher
Qui vous montrent leurs tours leurs musées leur mairie
Vous font voir du pays natal jusqu´à loucher
Qu´ils sortent de Paris ou de Rome ou de Sète
Ou du diable vauvert ou bien de Zanzibar
Ou même de Montcuq il s´en flattent mazette
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Georges BRASSENS

Commentaires

Tonton Georges nous parle encore beaucoup...

Écrit par : Topa | 29 juillet 2012

On rêverait parfois d'un tonton flingueur.

Écrit par : Henri | 29 juillet 2012

Ton Georges au tir à l'arc ! Pour qui la médaille ?

Écrit par : Yves | 29 juillet 2012

Avec six cordes à son arc, les autres n'ont aucune chance !

Écrit par : Henri | 29 juillet 2012

Écrire un commentaire