Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chantal DUPUY-DUNIER au MIROIR

femme,lierre,chapeau,

 

Je ne farde plus mes paupières.

Mes cils deviennent blancs.

Des cours d'eau nouveaux veinent

ma lèvre supérieure.

Je ne peins plus ma bouche.

J'ai peur.

 

Chantal DUPUY-DUNIER, Mille grues de papier, Flammarion, 2013

 

 

▶︎ Vent du jour : Poésie ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent

Commentaires

  • Une erreur dans la date du livre nous envoie dans le futur de la poésie...

  • D'où les cils blancs...
    C'est corrigé. Merci.

Écrire un commentaire

Optionnel