Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BARBES

charnière,gonds,

 

La musique a ses lois

qui rechignent aux dissonnances

comme les rites ligaturent les cheveux

qu'on laisserait séduire par les vents

 

et la foi n'est qu'un sel

qui conserve en asséchant le vivant

le pétrifie en posture d'apôtre

de bâtisseur d'église

en main la clef tenue bien ferme

 

Les barbes toujours

se hérisseront

au-devant du satin de la jeunesse

le sourcil se lèvera

de sa caresse sur la peau

 

 

▶︎ Vent du jour : Travaux domestiques ▶︎ 2 vent(s) de la plaine Lien permanent

Commentaires

  • Ah ! les vieilles barbes !... toujours à couper les cheveux en quatre...

  • Qui s'y frotte...

Écrire un commentaire

Optionnel